Une créatrice veut transporter sa collection de vêtements à la voile

Anne-Laure Silvestre est la fondatrice de Nohé, une marque de vêtements éco-responsable basée en Bretagne. Pour limiter l’empreinte carbone, elle veut acheminer sa prochaine collection à la voile.

Podcast

Anne-Laure a changé de voie

1 - Anne-Laure a changé de voie

02:22

Elle veut transporter sa collection de vêtements à la voile

2 - Elle veut transporter sa collection de vêtements à la voile

03:58

Nohé : une marque bretonne engagée et écoresponsable

3 - Nohé : une marque bretonne engagée et écoresponsable

03:24

Anne-Laure a longtemps vécu à Paris et travailler dans le milieu de la mode. Suite à un accident, elle se retrouve immobilisée plusieurs mois et une évidence s’impose à elle : elle veut, elle aussi, tendre vers le mieux agir et contribuer à ce que l’industrie textile limite son impact environnemental et social.

Anne-Laure Silvestre/Nohé

Elle part s’installer en Bretagne pour créer Nohé, une marque de vêtements engagée et responsable. Les vêtements de Nohé sont faits pour durer et avec des tissus de qualité : « Le principal, c’est de travailler en transparence avec nos consommateurs. Leur expliquer ou et comment sont fabriqués nos vêtements. Concernant les matières, on essaye d’avoir le moins d’impact possible. On utilise que des matières naturelles, biologiques ou recyclées », explique Anne-Laure.

 Transport à voile

« Aujourd’hui, on fait le maximum côté éco-conception. Sur le côté volume, on ne fonctionne qu’avec des pré-commandes pour sensibiliser le consommateur et qu’il n’agisse pas sur un coup de tête en achetant. Le dernier axe d’amélioration auquel on réfléchit, c’est le transport. Nous avons la chance d’être en Bretagne, en bord de mer, il faut qu’on utilise le vent parce que c’est gratuit et zéro carbone, en ayant recours au transport à la voile. »

Voyage en bateau voilier sur la mer et l'océan
Chlorophylle/AdobeStock