Une appli pour signaler, cartographier et suivre les incendies

L’application Feux de forêt figure parmi les plus téléchargées ces dernières semaines. Elle permet à tout un chacun de prêter main forte aux sapeurs-pompiers en signalent les départs d’incendies.

Podcast

Les bons gestes à adopter si l’on est témoin d’un départ de feu

1 - Les bons gestes à adopter si l’on est témoin d’un départ de feu

02:22

Comment fonctionne l’application Feux de forêt ?

2 - Comment fonctionne l’application Feux de forêt ?

04:05

Incendies : comment aider les sapeurs-pompiers

3 - Incendies : comment aider les sapeurs-pompiers

04:16

Depuis plusieurs jours, les incendies font rage dans plusieurs départements français. Ces feux frappent particulièrement la Gironde. Le vent et les fortes températures n’aident pas les sapeurs-pompiers, qui sont plusieurs milliers à pied d’œuvre.

A N N O N C E

Anthony Montardy, sapeur-pompier volontaire et expert en digital, a lancé il y a 7 ans l’application Feux de forêts qui, circonstances obligent, figure parmi les plus téléchargées sur smartphone aujourd’hui.

Une sorte de Waze des incendies

Le principe est simple : l’application, téléchargeable sur Google Play ou iOS, propose plusieurs fonctionnalités. Parmi elles, la possibilité de suivre, à la façon d’un site d’actualité, les derniers articles relatifs aux incendies en cours.

Feux de forêt

On peut aussi ouvrir une carte et observer les différents endroits où ont lieu les incendies en France puis suivre leur évolution. « Nous avons mis en place un système de notifications. Il vous prévient si vous vous trouvez à proximité d’une zone où s’est déclenché un feu », explique le créateur de l’application.

Enfin, la dernière fonctionnalité permet de signaler un départ de feu. Cela fonctionne un peu comme Waze, l’application collaborative et GPS. Tout citoyen peut alerter sur un départ de feu en indiquant la localisation, avec une description et des photos. « Ensuite, une équipe d’une quarantaine de bénévoles recoupe les informations avec celles fournies par les autorités locales ou le SDIS », ajoute Anthony Montardy.

Tout comme Waze, si le départ de feu n’est pas corroboré par des données officielles ou signalé par d’autres internautes, il ne reste pas en ligne.

Signaler, protéger, s’informer

Comme l’explique le sapeur-pompier volontaire, qui effectue régulièrement des missions dans les Pyrénées-Orientales, le signalement des incendies est une action précieuse pour les secours. Cela permet d’agir vite mais aussi de mettre à l’abri les populations alentour, comme ce fut le cas en Gironde.

C’est justement la deuxième chose à faire si on est témoin d’un incendie : après l’avoir rapporté aux autorités, il est important de se mettre à l’abri. « Dans un logement, si on est bloqué par les flammes, autrement, il faut fuir », explique Anthony Montardy. Hors de question en revanche de se réfugier dans un véhicule, car cela peut être dangereux.

Enfin, il faut s’informer de la progression du feu, via l’application, les comptes Twitter des préfectures de département ou encore les médias locaux.