Troque ta plante : le groupe Facebook qui a la main verte

Avec ses 150 000 abonnés dans plus d’une centaine de villes en France, en Belgique et en Suisse, ce groupe Facebook séduit les amoureux des plantes vertes.

Podcast

Troque ta plante : le groupe Facebook qui a la main verte

1 - Troque ta plante : le groupe Facebook qui a la main verte

02:21

Les conseils de Troque ta plante : comment faire une bouture ?

2 - Les conseils de Troque ta plante : comment faire une bouture ?

04:21

Troque ta plante, le groupe Facebook pour échanger vos plantes

3 - Troque ta plante, le groupe Facebook pour échanger vos plantes

08:21

« C’est une histoire de famille, ma grand-mère, ma mère m’ont transmis l’amour des plantes », se souvient Sarah, fondatrice du groupe Facebook Troque ta plante. Aujourd’hui, elle n’a pas à rougir puisque sa maison est remplie de plantes : « Je dois en avoir plus d’une centaine, confie-t-elle.Et d’ajouter, j’aime tellement les plantes que j’ai ressenti le besoin de le partager et de lancer cette plateforme. »

>>>Téléchargez l'application d'AirZen Radio

Cette plateforme, c’est Troque ta plante, qui a été lancée à Bordeaux, la ville où vit la jeune femme. En deux ans, elle s’est développée sur tout le territoire, avec des ambassadeurs et ambassadrices locales et est présente dans une centaine de villes en France, en Belgique et en Suisse.

Échanger des conseils, des plantes et des boutures

Le concept ? Il s’agit de groupes Facebook où il suffit de s’inscrire pour partager des astuces, des conseils, des photos mais aussi échanger des plantes ou des boutures. Cela s’adresse donc aux débutants, qui souhaitent se lancer et qui ont envie d’avoir la main verte, tout comme aux « confirmés » qui cherchent à compléter leur collection.

>>>Inscrivez-vous à notre newsletter 100 % positive

C’est le cas d’Élodie : « J’ai découvert Troque ta plante pendant le confinement. J’adorais échanger des plantes avec mes voisins et je me suis rendu compte que je pouvais le faire à plus grande échelle… Aujourd’hui, j’ai un peu moins d’une centaine de plantes », raconte la jeune femme, maquilleuse et coiffeuse dans l’évènementiel à Paris.