Trop gras, trop sucré… Il est possible de mieux manger au ciné

L’association Mieux manger au ciné vient de remettre ses premiers prix pour que l’on sorte enfin du diptyque soda-popcorn. Une initiative au service du gourmand et de la santé.

Podcast

L’émission du 28/05/2022 – Partie 1

1 - L’émission du 28/05/2022 – Partie 1

11:36

L’émission du 28/05/2022 – Partie 2

2 - L’émission du 28/05/2022 – Partie 2

15:53

L’émission du 28/05/2022 – Partie 3

3 - L’émission du 28/05/2022 – Partie 3

10:49

Quand on va au cinéma ou dans n’importe quel lieu culturel, on croise souvent les mêmes appareils à pop-corn dont les odeurs de beurre cuit et recuit nous écœurent, les mêmes boissons gazeuses ultra-sucrées, ou encore divers snacks qui explosent le fameux nutriscore.

Heureusement, une association née il y a quelques mois, Mieux manger au ciné, va mettre en avant dans les cinémas indépendants plusieurs produits, à la fois bons pour la santé, bons pour la planète, mais surtout ultra-gourmands. L’association a justement remis ses premiers prix, il y a peu.

AirZen Radio

Pour ce Miam in France consacré à ce que l’on mange au cinéma, Fred Ricou reçoit en studio Élisabeth Martin, la directrice d’Alimentation Générale, une agence culturelle spécialisée dans l’alimentation et la gastronomie, co-fondatrice de l’association, et, Claire Laurent, la co-responsable de Elsy, une nouvelle marque de billes chocolatées soufflées.

Au téléphone, le médecin nutritionniste Arnaud Cocaul, membre du jury ; Katia Tardy, créatrice de la biscuiterie Handi-Gaspi et Stéphanie Chassagne, la responsable de Nani, qui propose une revisite d’une spécialité street-food japonaise, les Onigiri.

Un Miam in France à écouter sur l’écran noir de vos nuits blanches…