Partout en France, les pianos en gare ont fêté leurs 10 ans

Le 1er juillet dernier, la SNCF a fêté les 10 ans des pianos en gare. Malgré la pandémie, le concept n’a rien perdu de son succès et les musiciens n’hésitent pas à faire résonner quelques notes.

Podcast

Les pianos dans les gares fêtent leurs 10 ans

1 - Les pianos dans les gares fêtent leurs 10 ans

02:14

Après les périodes de confinement et de règlementations sanitaires, les pianos avaient été retirés des gares en France. En juillet 202, le concept a repris du service et n’a rien perdu de son succès. L’opération a été lancée par la SNCF par gares & connexions en 2012, avec une idée simple : proposer en libre-service un piano accessible à tous.

A N N O N C E

Aujourd’hui, 62 gares accueillent les voyageurs en musique avec un piano pour les faire patienter tranquillement avant de monter dans leur train.

Le projet piano en gare est parrainé par l’auteur-compositeur André Manoukian, très impliqué dans son rôle, selon la SNCF. Pour preuve, il a lancé les festivités des 10 ans des pianos en gares, à la gare de Paris Montparnasse. Des festivités avaient alors lieu dans plusieurs gares : chorales, pianistes solo, groupes autour du piano et autres mélomanes se sont joints pour chanter, jouer du piano et créer du lien.

David Paquin

En dix ans, les pianos en gare ont été adoptés par les Français et font désormais partie de l’identité des gares. Ils sont aussi un moyen de se libérer, faire des rencontres et d’ouvrir les frontières. De nombreux artistes célèbres ont joué sur ces pianos et se sont même fait connaître, comme Vincent Vinel, devenu une star des réseaux sociaux et finaliste de l’émission “The Voice”. Ces pianos gare ont même servi d’objet pour le début d’un film « Au bout des doigts », avec Lambert Wilson.