Tourisme : Tictactrip, la plateforme pour voyager écoresponsable

Train, bus, covoiturage… Tictactrip centralise les mobilités douces pour voyager en France et en Europe. Forte de 40 000 utilisateurs, la plateforme veut atteindre les 100 000 à la fin de l’été.

Podcast

Tictactrip : le voyage long est à la mode

1 - Tictactrip : le voyage long est à la mode

02:08

Tictactrip : bus, train, voyagez en limitant votre empreinte

2 - Tictactrip : bus, train, voyagez en limitant votre empreinte

03:51

Comment fonctionne Tictactrip, la plateforme du voyage éco-responsable

3 - Comment fonctionne Tictactrip, la plateforme du voyage éco-responsable

03:51

Vous habitez à Lyon et avez envie de passer un long week-end à Bruxelles tout en évitant de prendre l’avion ? Avec Tictactrip, c’est possible en seulement quelques clics ! Un Ouigo et un Flixbus plus tard, le tout pour 55 euros aller-retour et 6h40 de trajet, vous y êtes. Tictactrip est une plateforme qui centralise les trajets et les combine pour voyager écoresponsable.

A N N O N C E

La plateforme, opérationnelle depuis le début 2021, a déjà séduit quelque 40 000 utilisateurs. Le principe est simple : recenser, à la manière des comparateurs de voyage en avion, les mobilités douces à votre disposition pour voyager en France et en Europe.

Comment ça marche ?

Tictactrip

« C’est très simple, vous entrez vos deux destinations et la plateforme calcule le meilleur trajet. Vous avez le choix entre plusieurs solutions : le covoiturage, le bus ou le train. Vous pouvez aussi faire un combiné pour avoir le trajet le plus court et le moins polluant possible », explique Hugo Bazin, cofondateur de Tictactrip.

Ouigo, TGV, Flixbus, Ouibus, Eurolines, Blablacar, IDvroom, Eurostar, Thalys…   Tictactrip est associée à près de 300 compagnies et centralise la réservation à un seul endroit. « Il est aussi possible d’ajouter sa carte de réduction en créant son compte », ajoute Hugo.

Et en cas de problème ? « Notre service client fonctionne sept jours sur sept. Nous avions à cœur de mettre l’humain au centre de notre projet », répond l’entrepreneur.

Une nouvelle vision du voyage

 « Nous entrons dans une ère où être à Prague en deux heures pour 30 euros est devenu totalement contre-intuitif. Nous avons pour ambition de montrer qu’il est possible de donner une autre dimension au voyage tout en respectant l’environnement, quitte à ce que le voyage soit plus long », détaille Hugo.

Capture d’écran – tictactrip.eu

Plus long ? Pas forcément. Reprenons notre exemple Lyon-Bruxelles : avec le combiné train + bus, il faut compter environ 6h41 de trajet dont 1h30 d’escale en gare de Lille.

En avion, le temps de transport est bien moindre puisqu’il tourne autour d’une heure et vingt-cinq minutes. En revanche, il faut ajouter à cela une quarantaine de minutes de transport entre le centre-ville de Lyon et l’aéroport, idem entre Bruxelles et Zaventem. Il faut aussi prendre en compte le temps de passage de la sécurité et de l’enregistrement des bagages. Une attente allongée cet été 2022 en raison des grèves et du manque de personnel, soit environ deux heures.

On se retrouve à l’arrivée avec un trajet long de cinq heures. La différence est d’1h40, finalement peu importante si on observe l’impact carbone bien moindre du trajet global.

Une démarche environnementale

En effet, en France 80% des émissions de gaz à effet de serre liées au tourisme proviennent de la mobilité. En l’occurrence, en reprenant encore notre exemple du trajet Lyon-Bruxelles, il faut compter une moyenne de 89 kilos d’équivalent C02 par passager pour un voyage en voiture, 96 kilos pour un trajet en avion contre moins d’un kilo avec des transports collectifs, en bus ou en train.

Hugo Bazin – Tictactrip. Photo Valérie Labadie.

Tictactrip a pour ambition de devenir la plateforme leader du transport écoresponsable. Elle a lancé une campagne de financement participatif et espère attirer, d’ici la fin de l’été, 100 000 investisseurs bénéficiaires.