Thérapie douce : et si on s’évadait dans un caisson de flottaison ?

Le caisson d’isolement sensoriel posséderait de nombreuses vertus pour notre santé physique et psychique. Le dispositif consiste à flotter dans une eau à la même température que celle du corps, saturée en sel d’Epsom.

Podcast

Thérapie douce : et si on s’évadait dans un caisson de flottaison ?

1 - Thérapie douce : et si on s’évadait dans un caisson de flottaison ?

02:01

Également connu sous le nom de cabine de flottaison, ce dispositif consiste à flotter dans une eau à la même température que celle du corps, saturée en sel d’Epsom, ce qui permet de ne plus ressentir le poids de son corps.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen

Instantanément, cela soulage les tensions musculaires ou articulaires dans un espace dépourvu de toute stimulation sensorielle. Pour les femmes enceintes, qui souffrent souvent de douleurs au dos, cette pause en apesanteur est particulièrement bénéfique.

Pour ce qui est de la relaxation mentale, le caisson d’isolement sensoriel permet d’entrer dans un état méditatif à la frontière entre éveil et sommeil. Libéré du poids de son corps, on est dans un état de relaxation profonde, avec des ressentis très variables d’un sujet à l’autre. Certains ont l’impression d’être retournés dans le ventre de leur mère, d’autres perdent toute notion de lieu ou de temps.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen

Grâce au sel d’Epsom (sulfate de magnésium), le corps flotte sans aucun effort comme s’il était porté par un matelas invisible. Les lumières, peu à peu, s’estompent jusqu’à nous plonger dans l’obscurité totale, puis le silence.

Le sulfate de magnésium possède de nombreuses vertus, dont celles de relâcher les muscles, d’apaiser le système nerveux et de soulager les douleurs articulaires. Enfin, l’absence de gravité permet aux muscles de se décontracter. Durant une heure, il est possible d'atteindre un état proche de la méditation.