Talents cachés : l’art pour s’évader de prison

Chaque année, l’association “Talents cachés” propose des vernissages en région parisienne. Les œuvres exposées sont colorées, joyeuses, originales. Les artistes le sont aussi : il s’agit d’hommes et de femmes incarcérées pour des courtes et longues peines dans les prisons d’Île-de-France.  

Podcast

Talents cachés : l’art pour s’évader de prison

1 - Talents cachés : l’art pour s’évader de prison

02:09

Talents cachés : où trouver l’art dans les prisons

2 - Talents cachés : où trouver l’art dans les prisons

04:02

Talents cachés : l’association qui donne la parole aux détenus artistes

3 - Talents cachés : l’association qui donne la parole aux détenus artistes

08:08

“L’art, c’est un moyen pour eux de s’évader par l’esprit” explique François Charron, au micro d’AirZen Radio. Le commissaire d’exposition de “Talents cachés” fait chaque année le tour des prisons de la région parisienne à la recherche de détenus qui peignent, dessinent, sculptent. Objectif : exposer leurs œuvres au public, à l’extérieur des murs. 

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les œuvres sont rarement sombres ou tristes. Elles sont majoritairement colorées, joyeuses, pleines d’espoir, comme un moyen pour les artistes-détenus de s’exprimer hors de leurs cellules : “L’art permet de retrouver une dignité perdue, de se projeter à l’intérieur, de faire du bon pour redorer l’image de soi. Nous n’avons que très peu de peintures montrant des barreaux par exemple…” dit encore François Charron.  

L’art en prison comme moyen émancipatoire mais aussi une volonté de changer le regard sur les prisonniers : “Ce sont avant tout des êtres humains. Nous ne nous attardons pas sur ce pourquoi ils sont incarcérés, mais nous choisissons de les laisser s’exprimer à travers la peinture ou la sculpture” justifie le responsable de “Talents cachés”.