Stylisme médical : le vêtement comme aide thérapeutique

Adapter des vêtements aux besoins de personnes en situation de handicap ou appareillées avec style. Proposer une mode inclusive. Ce sont les objectifs d’Anne-Cécile Ratsimbason.  

Podcast

Stylisme médical : le vêtement comme aide thérapeutique

1 - Stylisme médical : le vêtement comme aide thérapeutique

02:25

Mieux vivre grâce à ses vêtements

2 - Mieux vivre grâce à ses vêtements

04:30

Stylisme médical, des vêtements comme une aide thérapeutique

3 - Stylisme médical, des vêtements comme une aide thérapeutique

08:35

Anne-Cécile Ratsimbason a créé Stylisme médical en 2015. Elle confectionne ainsi ou upcycle des vêtements tendances mais aussi pratiques et adaptés aux personnes en situation de handicap ou appareillées. Des pièces qu’elle propose aussi à des services hospitaliers.

Un concept pensé après un accident vécu alors qu’elle était étudiante en mode. Elle a dû porter un corset pendant 10 ans. Elle remarque alors que beaucoup de personnes, notamment des adolescents, ne mettent plus leur corset par rejet de cet objet peu esthétique. C’est ainsi qu’elle a eu l’idée de concevoir des vêtements comme des « aides thérapeutiques », pour rendre la vie quotidienne plus facile et leur redonner confiance. Au début, elle a donc créé un atelier à destination des adolescents.

Anne-Cécile dessinent les vêtements en collaboration avec les personnes pour coller au mieux à leurs besoins. La création peut s’attacher à l’aspect esthétique, s’il s’agit de dissimuler quelque chose. Elle peut également permettre de s’adapter de manière pratique à la personne. Comme pour le choix de textile absorbant adapté aux allergies, à la sudation ou à l’élasticité nécessaire. Mais aussi au besoin d’éventuelles ouvertures sur le vêtement.

Maillots de bains, hauts, pantalons… son expertise s’est affinée. Anne-Cécile maîtrise la confection sur-mesure pour une cinquantaine de maladies (et donc leurs symptômes). Pour ses créations, elle upcycle des vêtements d’autres propriétaires pour leur donner une seconde vie en l’adaptant à nouveau. Ce que souhaite Anne-Cécile, c’est apporter du positif aux gens et aller vers une mode plus inclusive.