Sciences Po : le Campus des transitions forme aux métiers durables

Le campus, basé à Caen en Normandie, dépend de Sciences Po Rennes, l’un des 10 Instituts d’Études Politiques de France. Il forme aux métiers des énergies ou encore l’urbanisme.

Podcast

Sciences Po : le campus des transitions de Caen fête ses 10 ans

1 - Sciences Po : le campus des transitions de Caen fête ses 10 ans

02:06

Sciences Po : un cursus d’avenir au campus des transitions de Caen

2 - Sciences Po : un cursus d’avenir au campus des transitions de Caen

04:05

Sciences Po : à Caen, on forme les étudiants aux transitions

3 - Sciences Po : à Caen, on forme les étudiants aux transitions

08:02

Joyeux Anniversaire ! En 2022, le Campus des transitions, qui dépend de Sciences Po Rennes et est situé en plein centre-ville de Caen (Normandie), fête ses 10 ans d’existence.

Alors que les étudiants des grandes écoles ont récemment multiplié les actions pour réveiller les consciences – les cérémonies de remise des diplômes se sont transformées en plaidoyers en faveur d’un monde plus durable – le Campus des transitions semble être bien en avance.

Le cursus, lancé en 2012 avec une promotion de 40 élèves, dépend de Sciences Po Rennes, l’un des dix Instituts d’Études Politiques (IEP) qui existent en France. Depuis, les effectifs n’ont cessé de croître. L’école espère en outre pouvoir ouvrir un second site d’ici 2025 pour former quelque 400 élèves par an. Le site en question serait le premier établissement d’enseignement universitaire basé dans un tiers-lieu.

Le Campus des transitions « est accessible de la deuxième à la cinquième année », explique Nicolas Escach, son directeur. En effet, après l’admission au concours commun des IEP, les étudiants de Sciences Po Rennes peuvent transiter vers le campus normand directement après avoir passé un an dans la ville bretonne. Mais il est aussi possible de passer un concours pour une entrée en deuxième, quatrième et cinquième année pour les étudiants venant d’autres filières.

Sciences Po Caen (IEP de Rennes).

« C’est inédit en France. Nous permettons à nos étudiants de suivre quatre ans d’un cursus porté sur les transitions et nous allons même plus loin puisque, dès la rentrée de septembre 2022, nous proposerons aux premières années à Rennes de suivre une option climat », ajoute le directeur de l’établissement.

Trois masters spécialisés et une année d’alternance

Campus des transitions.

Les élèves suivent un cursus généraliste au cours des deux premières années, comme c’est le cas dans les autres IEP (langues, géopolitique, culture générale, sociologie…), mais ont aussi des enseignements de spécialité :  « Nous leur enseignons tous les courants relatifs à notre adaptation au changement climatique, de la théorie de l’effondrement à celle dite de la croissance verte », ajoute le maître de conférences en géographie et aménagement.

En troisième année, les étudiants ont la possibilité de passer un an à l’étranger ou dans une entreprise. Ils se spécialisent ensuite en Master.

Le Campus des transitions propose trois parcours : le master « concertation et territoires en transition ». Selon Nicolas Escach, les transitions énergétiques et écologiques ne s’appliquent pas partout et avec les mêmes leviers, il faut donc savoir comment agir au plan national ou territorial : le master Stratégies innovantes des territoires urbains, un troisième master tourné sur les transitions juridiques.

En plus de ces enseignements théoriques, l’école propose à ses élèves des projets très pratiques sur l’aménagement urbain, la végétalisation des villes ou encore les pistes cyclables. La cinquième année peut également se faire en alternance au sein d’une collectivité territoriale, d’une administration ou d’une entreprise.

Enfin, à l’occasion de ses 10 ans, le Campus des transitions lance un vaste projet de traversée en bateau à voile. À la rentrée 2022, les étudiants relieront ainsi la Normandie au Danemark.

L’école, très tournée vers les pays du Nord et baltiques, organise à leur arrivée des rencontres avec des architectes et acteurs de la transition danois.