Plateforme : Omaj veut faire de la seconde main un réflexe

Avec Omaj il n’a jamais été aussi simple de vendre les vêtements qui traînent désespérément dans nos placards. Ce dépôt-vente en ligne, se charge de tout à notre place. Découverte.

Podcast

Omaj : la seconde main à portée de clic

1 - Omaj : la seconde main à portée de clic

02:10

Omaj : une histoire de convictions écologiques

2 - Omaj : une histoire de convictions écologiques

04:13

Omaj veut faire de la seconde main un réflexe

3 - Omaj veut faire de la seconde main un réflexe

08:13

Omaj est une jeune start-up française lancée en septembre 2021. Et son objectif est de faire du commerce de vêtements de seconde main un réflexe pour tous en le rendant très simple. Omaj est un dépôt-vente en ligne qui souhaite délester les vendeurs de toutes les contraintes liées à la mise en ligne et la vente de leurs articles.

Concrètement, vous faites un tri dans vos affaires et vous envoyez les vêtements dans un colis. Puis Omaj se charge de les sélectionner, les photographier, les vendre et les expédier. Vous n’avez qu’à suivre les étapes de vente sur le site et récupérer une partie des gains. Une sélection des habits est effectuée dès la réception des colis.

Démocratiser la seconde main

Omaj se laisse le droit de refuser certaines marques et références considérées comme contribuant à la consommation à outrance de vêtements.

Une aventure dans laquelle se sont lancés Paul Charon et Marine Daul-Mernier, deux anciens camarades de promotion de l’école Centrale, tous deux passés par des cabinets de conseil et désirant se lancer dans l’entrepreneuriat en respectant leurs convictions écologiques.

Il souhaite ainsi démocratiser la seconde main pour réduire les effets environnementaux de cette industrie.