Olibet : le retour de la première marque française de biscuits

Aymeric Olibet, a décidé de relancer la production du biscuit, le "demi-lune", crée par son aïeul Jean-Honoré Olibet en 1840.

Podcast

Olibet : le retour de la première marque française de biscuits

1 - Olibet : le retour de la première marque française de biscuits

02:04

Olibet face à ses concurrents

2 - Olibet face à ses concurrents

04:07

Une seconde vie pour les biscuits Olibet

3 - Une seconde vie pour les biscuits Olibet

07:46

Un nouveau départ. C'est en 2015 qu’Aymeric Olibet rachète l’entreprise familiale : Biscuits Olibet, considérée comme étant la première marque de biscuits français. L’histoire remonte à 1840 quand son ancêtre Jean-Honoré Olibet commercialise rue du Pas-Saint-Georges à Bordeaux son biscuit phare, le "demi-lune" très apprécié par les marins.

Le petit atelier deviendra finalement une usine qui sera installée en 1872 à Talence, à quelques kilomètres de Bordeaux. C’est son fils Eugène, revenu après un an en Angleterre qui lui soufflera l’idée d’augmenter les volumes de productions en achetant des machines. Trois autres usines ouvriront par la suite en France. Les biscuits Olibet auront connu une période faste, jusqu’à même être récompensé à l’Exposition Universelle de 1889. À savoir, à l’époque le concurrent principal d’Olibet est LU, Lefevre-Utile, basé à Nantes

Puis l’entreprise familiale sera marquée par des changements de propriétaires, une délocalisation et une faillite. Les machines des usines Olibet s’arrêtent en 2012. Aujourd’hui Aymeric Olibet, en parallèle de son activité professionnelle, se charge de redonner une seconde vie aux fameux biscuits. Plusieurs goûts sont disponibles : chocolat, épices et vanille. Pour remonter le temps, il n’y a qu’à s’attarder sur le packaging de la boite en carton sur lequel le graphisme est calqué sur celui des affiches du 19e siècle.