Nivologue : étudier le manteau neigeux pour assurer la sécurité des skieurs

Ce professionnel travaille souvent dans les stations de ski. Il analyse les phénomènes liés à la neige et prévient sur les risques d’avalanches.

Podcast

La journée type d’un nivologue expliquée par Claude Schneider

1 - La journée type d’un nivologue expliquée par Claude Schneider

02:00

Nivologue, analyser le manteau neigeux avec Claude Schneider

2 - Nivologue, analyser le manteau neigeux avec Claude Schneider

03:55

Nivologue : faire la prévision des risques d’avalanches

3 - Nivologue : faire la prévision des risques d’avalanches

08:04

Sur le domaine skiable de La Plagne, Claude Schneider est nivologue depuis plus de trente ans. Aussi bien sur le terrain que dans son bureau, il étudie la neige et analyse les phénomènes de la montagne.

En examinant les différentes couches du manteau neigeux, le nivologue est capable de faire la prévision des risques d’avalanches et ainsi assurer la sécurité sur les pistes de ski.

Deux fois par jour, à 8 heures et à 13 heures, Claude se rend sur ces pistes et fait des relevés purement météorologiques. Il prend alors en compte les principaux vecteurs d’une avalanche, à savoir la température, les nuages, les chutes de neige ou encore les vents.

Avec Météo-France

Le reste de la journée, un nivologue parcourt les différentes pentes et fait des sondages par battage, c’est-à-dire qu’il étudie la qualité et la résistance du manteau neigeux grâce à une sonde graduée. Après ces mesures, le nivologue s’intéresse aux différentes couches de neige, prélève quelques grains de neige et définit la qualité de ces grains, la dureté de la couche ainsi que la température de la neige.

Claude travaille en étroite collaboration avec la station Météo-France de Bourg-Saint-Maurice (Savoie). La Plagne est la seule station de ski à avoir un nivologue à temps complet qui rédige son propre bulletin des risques d’avalanches.