Nîmes : Krokoop, une plateforme de livraison de repas éthique

Trois coursiers de plateformes ubérisées se sont associés pour créer cette entreprise qui a la particularité d’avoir le statut d’association. Elle a été lancée le 12 juillet dernier.

Podcast

Les origines du nom « Krokoop », plateforme de livraison de repas

1 - Les origines du nom « Krokoop », plateforme de livraison de repas

01:48

Krokoop, un service de livraison de repas à vélo alternatif à Nîmes

2 - Krokoop, un service de livraison de repas à vélo alternatif à Nîmes

04:32

Krokoop, une entreprise avec des valeurs sociale, écologique et locale

3 - Krokoop, une entreprise avec des valeurs sociale, écologique et locale

04:18

Krokoop, c’est le nom du nouveau service de livraison de repas à vélo que les Nîmois peuvent utiliser depuis le 12 juillet. Il est le fruit d’une collaboration entre Quentin Idrac, Steven Joyon et Jeoffrey Mouton, qui se sont inspirés de ce qui est développé à Bordeaux ou encore Montpellier.

Tous les trois ne sont pas étrangers au secteur puisqu’ils sont encore aujourd’hui coursiers pour les grandes plateformes ubérisées. Ils y travaillent le temps que Krokoop devienne rentable.

A N N O N C E

S’ils se sont lancés dans cette aventure, c’est parce qu’« on voyait progressivement les conditions de travail se détériorer, avec un système de rémunération assez opaque et une concurrence de plus en plus forte entre les coursiers, un système plus individualiste », explique Quentin.

Pour monter leur projet, les fondateurs de Krokoop ont rejoint un incubateur en octobre 2021, et Coopcycle, la fédération des coopératives de coursiers à vélo. « On a alors pu mettre en place notre alternative. Le but est de proposer un modèle dans lequel chaque coursier a son mot à dire dans le fonctionnement de l’entreprise, de leur permettre de se réapproprier leur travail et surtout de se salarier en définitif, ce qui n’est pas proposer actuellement avec Uber Eats », détaille le cofondateur.

Éthique et de proximité

Aussi, les trois associés ont fait le choix d’effectuer les livraisons de repas uniquement à vélo pour l’aspect écologique. Avec Krokoop, Quentin Idrac, Steven Joyon et Jeoffrey Mouton souhaitent proposer un service de qualité en étant proches aussi bien des clients que des restaurateurs. Pour le moment, huit restaurants sont disponibles sur la plateforme.

Actuellement, Krokoop est une entreprise qui a le statut d’une association, pour tester le modèle. Par la suite, les fondateurs ont pour projet de se lancer en coopérative.