Nanterre : un parc abandonné transformé en jardin partagé 

Catherine et Benedicte font partie de l’association C’est Si Bio, et travaillent bénévolement à l’entretien de ce potager des Hauts-de-Seine. Une approche citoyenne de la permaculture.

Aller plus loin

Titre
Durée
L’histoire d’une association qui a sauvé un parc de l’abandon

1 - L’histoire d’une association qui a sauvé un parc de l’abandon

02:27

La permaculture et les bienfaits des fleurs de bourrache

2 - La permaculture et les bienfaits des fleurs de bourrache

04:29

Engrais vert, plantin et autres trouvailles dans le jardin de Chanzy

3 - Engrais vert, plantin et autres trouvailles dans le jardin de Chanzy

07:54

Lorsqu’on se promène dans les rues de Nanterre on peut apercevoir un parc fermé mais entretenu. Il est l’œuvre de l’association C’est Si Bio, qui a décidé de reprendre en main un parc qui souffrait des nuisances de la ville pour le transformer en jardin partagé.

Les membres de l’association se relaient dans le jardin au moins une fois par semaine pour effectuer leur composte mais aussi surveiller les cultures de fraises, framboises, sauge, oseille, artichauts…

Présent sur le mont Valérien 

Catherine vient surtout pour son composte et en profite pour effectuer ses séances de taï-chi dans l’enceinte du jardin. Par ailleurs, avec l’aide de la mairie, le jardin est devenu une belle escapade au milieu du centre-ville. Les enfants de l’école du coin sont également autorisés à entretenir les cultures de ce jardin bio et solidaire. 

Originellement, l’association C’est Si Bio a débuté en 2004 sur le Mont Valérien, toujours dans cette optique d’éco-responsabilité et de partage. Et pour plus d’informations rendez-vous ici !