Livre : “Leader sociétal” donne des clés pour devenir un bon manager

Chef d’entreprise d’une PME aux Mureaux dans les Yvelines, Michel Sapranides partage dans son livre « Leader Sociétal » sa vision du leadership. Explications.

Podcast

« Leader sociétal » : transmettre son expérience avant tout

1 - « Leader sociétal » : transmettre son expérience avant tout

01:59

« Leader sociétal » : ça signifie quoi ?

2 - « Leader sociétal » : ça signifie quoi ?

03:58

« Leader sociétal » : Michel Sapranides, un parcours atypique

3 - « Leader sociétal » : Michel Sapranides, un parcours atypique

07:46

« Leader sociétal », c’est le titre de son livre et aussi une notion qu’il affirme avoir déposée à l’Institut national de la propriété industrielle – l’INPI. Michel Sapranides, gérant de Sigma Technologies qui regroupe trois sociétés aux Mureaux dans les Yvelines, est arrivé à un stade de sa carrière où il veut transmettre son expérience aux plus jeunes. Et l’expérience de Michel se décline en plusieurs chapitres. Cet enfant du quartier de Bougimonts aux Mureaux était tout proche d’échouer, il a décidé de réussir.

Michel Sapranides / Leader Sociétal

L’école, Michel l’avoue, ça n’a jamais été vraiment son truc. Il avait des facilités mais le système scolaire ne lui convenait pas. À 20 ans, il a voulu rattraper dix ans de retard. Il intègre alors de grandes écoles avant de décrocher un poste de stagiaire en Suède pour le groupe ABB, numéro un de la robotique industrielle. Puis, il monte les échelons. À 30 ans, li dirige la filiale chinoise du groupe avant de partir aux États-Unis pour redresser l’activité locale après les attentats de 2001. Alors qu’il est tout en haut de l’échelle, Michel Sapranides prend la décision de tout lâcher et de repartir à zéro. Il rachète deux PME aux Mureaux dans les Yvelines en 2004 et recommence tout en bas de l’échelle.

Voulant se sentir utile, il a fini par découvrir sa vraie vocation : aider les autres. Son modèle ? « L’Abbé Pierre. Explique Michel Sapranidès. Il m’inspire beaucoup plus que Carlos Ghosn. Il a fondé Emmaüs. Pour moi, c’est un leader sociétal. Pour réussir, il faut être fort, inspirant, être un modèle. »

Lui-même fils d’immigré, Michel Sapranides a tenu à engager dans sa société, et surtout de former des employés issus de l’immigration aux parcours assez extraordinaires. L’un était un ancien esclave en Libye avant de traverser la mer Méditerranée. Un autre a rencontré d’importantes déconvenues avec son passeur, et un dernier a vécu dans une forêt.