Julie Obispo reçoit Pascal Obispo : “J’étais un enfant solitaire”

"Bonjour à tous, c’est Julie! Je suis ravie de passer un moment de zénitude avec vous sur Airzen Radio. Je suis passionnée depuis toujours par cet état d’être en alignement avec le corps et l’esprit qui a trait au savoir, par le biais de l’étude ou de l’expérience. J’ai de la chance de pouvoir partager cette passion avec vous grâce aux Rencontres de Julie. Je vais recevoir tout type de personnalités, qui vont mettre en exergue leur vision du bien-être sous toutes ses formes."

Podcast

Julie Obispo reçoit Pascal Obispo : “J’étais un enfant solitaire”

1 - Julie Obispo reçoit Pascal Obispo : “J’étais un enfant solitaire”

37:04

Pour sa première rencontre, Julie Obispo invite à son micro un invité d’exception: l’auteur-compositeur-interprète chéri des français, Pascal Obispo. “Pascal, as-tu eu une enfance compliquée?” “Je n’ai pas eu le sentiment d’avoir eu une enfance compliquée, parce qu’on ne connait pas l’autre version de la vie quand on est un enfant de divorcés, on ne sait pas comment ça se passe. On voit chez des amis, des copains qui ont des parents ensemble, des frères et soeurs. Mon enfance s’est passée beaucoup sur le Bassin d’Arcachon, en vacances avec mes cousins. J’avais une ambiance très familiale, c’était très agréable.”

Des instantanés d’une vie de famille heureuse sur lesquelles le chanteur revient avec douceur, mais qui n’évincent pas pour autant laquestion de la séparation de ses parents. “En ce qui concerne mes parents, c’est vrai que mon père est parti à huit ans. Je l’ai revu un petit peu plus tard, j’allais de temps en temps le voir, mais ça a fait de moi un enfant plutôt solitaire.” Une réflexion intense, sur laquelle Julie Obispo rebondit avec tact: “Mais également plus mature ?” “On est en résilience tout de suite. Ou pas! Ou alors on se laisse aller, ou on force un peu les choses. Pour citer Gainsgourg: “Quand on n’a pas ce que l’on aime, il faut aimer ce que l’on a!””

Fils unique, enfant de divorcé, Pascal Obispo n’avait pas le choix que de toujours s’occuper en s’intéressant à tout, en multipliant les collections diverses et variées. Petit garçon solitaire qui n’en était pas moins entouré. Par des femmes, beaucoup! Aimantes surtout. À commencer par sa mère, sans oublier sa grand-mère, sa tante…

Retrouvez les confidences intimes et touchantes de Pascal Obispo au micro de Julie Obispo.

Publié le 11/10/2021 à 06h26

Par Julie

Animatrice