Les lagons de Nouvelle-Calédonie, un trésor de biodiversité

À 16 822 km de l’Hexagone, se cache un trésor de biodiversité. Embarquement immédiat pour les lagons de Nouvelle-Calédonie aux eaux turquoises.

Podcast

Les lagons de Nouvelle Calédonie, un trésor de biodiversité

1 - Les lagons de Nouvelle Calédonie, un trésor de biodiversité

02:30

C’est à la pointe méridionale de Grande Terre, en Nouvelle-Calédonie, que se trouve le Grand Lagon Sud, l’un des six lagons classés au patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis 2008 pour leur incroyable biodiversité.

Si les lagons de Nouvelle-Calédonie sont aussi réputés, c’est avant tout parce que leur superficie offre un terrain de jeu infini, plus de 40 000 km² d’étendue transparente dans laquelle, muni d’un masque et d’un tuba, on peut admirer la deuxième plus grande barrière de corail du monde.

Longue de 1 600 km, cette magnifique barrière de corail compte plus de 400 espèces différentes et autant de couleurs. De quoi en prendre plein les yeux.

Des baleines à bosse

Sous l’impulsion de son classement au patrimoine de l’UNESCO, le gouvernement néo-calédonien a créé le parc naturel de la mer de corail. Le récif est donc protégé et cela fait de lui le plus grand de France.

De nombreuses espèces y vivent en harmonie, comme les tortues marines ou encore le dugong, aussi appelé vache marine, sans oublier les baleines à bosse qui, de mi-juillet à mi-septembre, viennent de l’Antarctique pour s’y accoupler ou donner naissance à leurs petits dans les eaux du lagon.

Une destination et une biodiversité qui laissent rêveur et nous rappellent que la nature est vraiment bien faite et qu’il faut en prendre soin, surtout pendant les vacances.