Le nougat de Montélimar

Vous prendriez bien un petit bout de bon nougat de Montélimar ? Ou plusieurs même. Sur AirZen on vous propose d'être gourmand en parlant de ce produit emblématique. Vous allez tout connaître sur le nougat de sa fabrication à son histoire grâce à François Willmann. Miam !

Podcast

Le nougat de Montélimar

1 - Le nougat de Montélimar

08:04

Reconnaître le bon nougat

2 - Reconnaître le bon nougat

03:57

Aujourd’hui on va se faire plaisir chers auditeurs, une petite gourmandise. Nous allons parler du Nougat, mais pas n’importe lequel, le vrai Nougat celui de Montélimar. Marie-Claude Stoffel, est la directrice générale des nougats Chabert et Guillot, et aussi présidente du syndicat des nougatiers de Montélimar. Chabert et Guillot une confiserie emblématique de Montélimar qui existe depuis 1848.  Elle fait partie des douze fabriques qui perpétuent la tradition et produisent pas loin de 3000 tonnes de nougat de Montélimar. Une appellation réservée au nougat contenant au moins 30% d’amandes, 2% de pistaches émondées et 25% de miel en poids de matière sèche des matières sucrantes. C’est précis.

L’origine du mot nougat vient des Phéniciens : Nux Gatum qui signifie littéralement gâteau aux noix. Son histoire remonte au XVIIe siècle, où il était consommée comme l’un des treize desserts de Noël provençaux. C’est ensuite Émile Loubet, maire de la ville puis président de la République de 1899 à 1906, qui a contribué à la renommée du nougat de Montélimar en prenant l’habitude d’en offrir à tous les chefs d’État qu’il rencontrait. L’histoire du nougat est également étroitement liée à la construction de l’autoroute A7 dans les années 1970.

Marie-Claude Stoffel nous dit comment faire du bon nougat chez soi, et comment reconnaître le bon nougat. La confiserie Chabert et Guillot a également décliné ses nougats en une gamme bio. Si jamais vous souhaitez vous accorder un instant gourmand.