Le goût et l’odorat, deux sens au centre de notre vie

Le professeur Henri Joyeux, chirurgien à la faculté de Montpellier, auteur de nombreux best-sellers sur l’alimentation, nous explique l’importance des organes du goût et de l’odorat.

Les atteintes du goût et de l’odorat ont constitué un signal majeur, un signe de contamination certaine, quelque soit le variant, dès le début de l'épidémie de Covid-19. L'altération de ces deux sens dure en général une dizaine de jours, chez certains, elle persiste plusieurs mois.

Mais heureusement, le goût et l’odorat sont capables de se régénérer. Selon le professeur Henri Joyeux, nous refaisons les papilles de notre langue tous les dix jours. Les neurones de notre odorat vont sur des bulbes olfactifs que nous refaisons, quant à elles, tous les trois mois. Il faut de la patience, cela peut en effet prendre plus de tempspour les personnes atteintes d'un Covid long. L’important est avant tout de stimuler son goût et son odorat. Ces sens sont des sens plaisir et santé.

Henri Joyeux expose également la prodigieuse mécanique orchestrée par nos cinq paires de nerfs crâniens qui transmettent au cerveau des informations à mémoriser. Selon lui, des liens étroits existent entre l’odorat et l’affectivité. Le professeur insiste aussi sur notre merveilleux palais des saveurs, la sensibilité de notre langue, le rôle clé de nos glandes salivaires et de la salive ainsi que de l’importance de la mastication.

"Le goût et l'odorat – Stimulez les sentinelles de notre santé", d'Henri Joyeux, éd. du Rocher. 

Comment manger en conscience anti- compulsions

Prenez conscience de ce que vous mangez… Laissez vos sens s’imprégner de la nourriture, observez, sentez, goûtez, salivez. En prenant le temps de savourer par anticipation, vous sécrétez des sucs digestifs et vous vous préparez à une meilleure digestion.

Manger en conscience peut vous apporter une meilleure compréhension de vous-même. Prêtez attention à la mastication des aliments, pour apprécier la nourriture et aussi pour favoriser votre digestion. Prenez le temps de manger en pensant à ce que vous mangez. Rythmez l’absorption de la nourriture, mâchez au moins sept fois chaque bouchée, le plus lentement possible.

Concentrez-vous sur les sensations que vous procurent les aliments, leur saveur, leur texture, leurs arômes, appréciez leur couleur, le goût d’attaque, puis les goûts de second plan, les arrières-goûts, mêlés peut-être à une autre bouchée…

Bien mastiquer est un gage de longévité car les aliments se digèrent d’abord dans la bouche. En effet, la salive prépare la bonne digestion des aliments. Mangez en conscience en ralentissant la cadence et donc en améliorant votre digestion.

Posez votre fourchette entre deux bouchées pour vous forcer à ralentir le rythme. Lorsque vous savourez un aliment qui vient de la terre, prenez le temps de visualiser cette terre nourricière. Profitez pleinement de l’aliment et considérez-le comme un cadeau que vous offrez à votre corps. Savourez aussi le bonheur de manger à votre faim, de pouvoir choisir votre alimentation.

N'oubliez pas : détente et mastication sont le secret d'une bonne digestion !