Au Québec, l’agriculture gagne les toits de Montréal avec les Fermes Lufa

Cultiver des légumes en hiver comporte son lot de défis pour les Québécois. La toute première serre commerciale sur toit des Fermes Lufa donne accès à des produits frais et locaux tout au long de l’année.

Podcast

Au Québec, l’agriculture gagne les toits de Montréal avec les Fermes Lufa

1 - Au Québec, l’agriculture gagne les toits de Montréal avec les Fermes Lufa

02:19

Première serre commerciale au monde sur un toit

2 - Première serre commerciale au monde sur un toit

04:18

Les Fermes Lufa, un nouveau sytème d’agriculture avec des serres sur toit

3 - Les Fermes Lufa, un nouveau sytème d’agriculture avec des serres sur toit

08:20

En 2009, Mohamed Hage, cofondateur des Fermes Lufa, a décidé de rassembler une équipe innovante de spécialistes : Lauren Rathmell en sciences végétales et agriculture, Kurt Lynn en marketing et Yahya Badran en construction et ingénierie.

C’est en 2011 que la toute première serre commerciale sur toit au monde sera achevée par les Fermes Lufa dans l’arrondissement d'Ahuntsic, à  Montréal, au Québec. Une quinzaine de variétés de légumes étaient alors cultivées et environ 200 paniers livrés par semaine.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen Radio

Depuis, trois autres serres se sont construites, dont la plus récente a vu le jour au printemps 2020. Elle est la plus grande de toutes avec un espace cultivable de 15 200 m2 (163 800 pi2), soit l’équivalent de trois terrains de football. Cette installation est la plus efficace en termes de consommation d’eau et d’énergie.

En pleine production, depuis la mi-août, elle a doublé les capacités de production des Fermes Lufa, leur permettant de nourrir l’équivalent de 2 % des familles montréalaises. L'entreprise fournit ainsi tomates, verdures, concombres, poivrons, oignons verts et aubergines grâce à la livraison de quelque 20 000 paniers hebdomadaires. 

>>>Inscrivez-vous à notre newsletter 100 % positive

Les Fermes Lufa sont ainsi un distributeur, avec des dizaines d’entreprises agroalimentaires qui aident à diversifier l’offre des paniers. 

Bientôt une cinquième serre ?

Ces fermes hydroponiques sont aussi très efficaces : la conversion de 19 toits de centres commerciaux de taille moyenne permettrait l’autosuffisance de Montréal en matière de verdure. Chaque fois que les associés décident de la construction d'une nouvelle serre, ils s’assurent qu’elle soit plus grande, plus efficace, plus productive, plus légère et encore moins coûteuse que les précédentes,  pour que ces installations fassent partie intégrante de toute nouvelle construction en milieu urbain.

L’objectif de l’agriculture durable est de répondre aux besoins actuels de la société sans compromettre la capacité des prochaines générations de répondre à leurs propres besoins. 

Les Fermes Lufa ont désormais quatre serres actives et Mohamed Hage travaille à la conception de la cinquième, qui pourrait servir de modèle pour les suivantes. Un concept qui pourrait s'exporter dans n’importe quel pays.