La FEBEA sensibilise aux écogestes dans la salle de bains

La Fédération des entreprises de la beauté a lancé, en partenariat avec le gouvernement, une campagne digitale pour rappeler les bons gestes à adopter et les bénéfices pour l’environnement.

Podcast

La FEBEA : de plus en plus de marques aux valeurs environnementales

1 - La FEBEA : de plus en plus de marques aux valeurs environnementales

01:59

La FEBEA : comment les Français appliquent les écogestes

2 - La FEBEA : comment les Français appliquent les écogestes

03:46

La FEBEA sensibilise aux écogestes dans la salle de bains

3 - La FEBEA sensibilise aux écogestes dans la salle de bains

08:20

Baisser la température de l’eau sous la douche, prendre des douches courtes ou encore trier les emballages de ses produits d’hygiène. Ces actes font partie de la campagne en ligne de sensibilisation aux écogestes dans la salle de bain : « #2BONNESRAISONS ». Elle est à l’initiative de FEBEA – la Fédération des entreprises de la beauté – qui en regroupe 350, en partenariat avec le gouvernement. La structure a réalisé ce projet dans le cadre du plan de sobriété énergétique du gouvernement.

« On s’aperçoit que les citoyens trient à peu près bien les emballages dans la cuisine, mais dans la salle de bains, c’est moins d’un Français sur deux. Mais ça s’explique pour plusieurs raisons : il n’y a pas forcément de poubelle de tri, ça peut être contraignant. Nous, on est là pour accompagner au mieux », explique Olivia Guernier, directrice de la communication de la FEBEA. Elle conseille pour ce faire l’application Citéo, un éco-organisme en charge du recyclage d’emballage.

Les écogestes

Au total, ce sont neuf écogestes qui sont listés : cinq pour protéger les ressources, deux pour réduire les emballages et utiliser des emballages éco-rechargeables, et deux pour réduire le gaspillage de produits. « Débrancher sa brosse à dents électrique permet d’économiser sept fois plus d’énergie. Ce sont des petits gestes auxquels on ne pense pas forcément », souligne la représentante de la FEBEA. Le but est de rappeler les bénéfices que ça a sur le plan individuel, collectif et donc sur l’environnement.

Par ailleurs, en ce qui concerne la pratique des écogestes, d’après un sondage Opinion Way réalisé pour la campagne de sensibilisation, près de 7 Français sur 10 ne les voient pas comme une contrainte. « On vit dans une période où les gens ont pris conscience de la nécessité de limiter leur consommation d’énergie, à la fois pour leur pouvoir d’achat et par conscience environnementale », constate Olivia Guernier, qui rappelle que le but de cette campagne n’est pas de culpabiliser et d’infantiliser le citoyen mais de l’aiguiller.