La cupping therapy, ou comment se soigner avec des ventouses

Pratiquée depuis des millénaires, l’utilisation des ventouses procure détente et relaxation. Appelée aussi cupping therapy ou ventouses thérapie, découvrez cette pratique ancestrale.

Podcast

Cupping Therapy : histoire et bienfaits

1 - Cupping Therapy : histoire et bienfaits

02:00

Cupping Therapy : déroulement d’une séance

2 - Cupping Therapy : déroulement d’une séance

00:00

En savoir plus sur la Cupping Therapy

3 - En savoir plus sur la Cupping Therapy

00:00

Dans l’Antiquité, on utilisait déjà l’application de ventouses chaudes, notamment en Chine ou encore en Égypte.

Aujourd’hui, la technique reste pratiquement la même sauf que les ventouses, traditionnellement en verre, peuvent aussi être en plastique.

 Cupping Therapy : indications

L’action de succion procure une relaxation profonde. De plus en plus utilisée chez les sportifs, elle permet de soulager certains troubles musculaires, articulaires ou tendineux.

Elle est utile en cas d’inflammations, de colites, de troubles du sommeil, en drainage lymphatique ou pour lutter contre la rétention d’eau. Elle peut aussi atténuer une cicatrice en raffermissant la peau.

Mais cette pratique ne saurait en aucun cas se substituer à un traitement médical ou médicamenteux en cours. Demandez donc conseil à votre médecin.

Cupping Therapy : contre-indications

On évitera d’appliquer des ventouses sur le ventre ou le bassin d’une femme enceinte, sur une peau lésée, en cas de cancer, d’hernie discale bombée, d’insuffisance cardiaque et de fracture.

La Hijama, technique qui requiert une incision et donc un écoulement de sang, a été interdite car elle doit être impérativement pratiquée par un médecin ou une infirmière. L’hygiène doit être absolue.

Mélanie Aimée, naturopathe, est notre invitée.