En Islande, une usine emprisonne le CO2 dans le sol

Le gaz à effet serre est un autre responsable du réchauffement climatique. Pour cette raison, la start up suisse Climeworks a décidé de s’attaquer au CO2 présent dans l’air en l’emprisonnant dans le sol.

Podcast

En Islande, une usine emprisonne le CO2 dans le sol

1 - En Islande, une usine emprisonne le CO2 dans le sol

02:05

C’est près de Reykjavik, en Islande, que Climeworks a installé son premier édifice après plusieurs années de tests. Le choix est stratégique puisque ce lieu se situe au cœur de grandes plaines où se trouve déjà une centrale géothermique. L’installation de Climeworks bénéficie donc d’une alimentation avec des énergies renouvelables.

>>>Téléchargez l'application d'AirZen

Le projet pilote, baptisé « ORCA » signifiant « énergie » en islandais, a pour objectif d’enfouir un maximum de CO2 dans le sol à plus d’1 km de profondeur.

L’usine a mis au point un processus permettant de capter le CO2 présent dans l’atmosphère et de le pétrifier dans la roche. Cette technique reproduit simplement le principe de minéralisation.

Le projet se compose de très grands ventilateurs qui viennent brasser et aspirer l’air pour ensuite le faire passer à travers des filtres éponges. Une soufflerie monte alors en température sur ces filtres et cette étape cruciale permet ainsi d’extraire le fameux C02.

Le gaz ainsi extrait est ensuite plongé dans l’eau et envoyé sous terre.

Cela ne sauvera pas le monde, mais le projet permettra de limiter un peu l’impact du CO2 sur l’environnement, et ça, c’est vraiment positif.

>>>Inscrivez-vous à notre newsletter 100 % positive