Gironde : ils cultivent la spiruline, l’or vert aquatique

Dans le cadre d’une reconversion, Fatima Hamaidi et Arthur Floréan se sont lancés dans la production de spiruline, une micro-algue riche en fer et vitamines, près de Bordeaux.

Podcast

La fabrication de spiruline, un projet de reconversion

1 - La fabrication de spiruline, un projet de reconversion

02:01

La spiruline, ce « super aliment »

2 - La spiruline, ce « super aliment »

03:54

Comment fabrique-t-on la spiruline ?

3 - Comment fabrique-t-on la spiruline ?

04:03

Fatima Hamaidi et Arthur Floréan sont spiruliners, c’est-à-dire producteurs de spiruline dans la métropole bordelaise. Ils sont implantés à Bruges, où ils ont installé une serre de 1000 m2 avec, à l’intérieur, quatre bassins et, un peu plus loin, un laboratoire de transformation.

« La spiruline est considérée comme un super aliment, grâce à une grande concentration de fer et de vitamines », assure Fatima Hamaidi. Ses bienfaits ? Stimuler le système immunitaire, améliorer l’endurance, la concentration, le sommeil ou encore réguler le transit intestinal. 

Une reconversion

À la Ferme de l’or vert, l’eau est filtrée pour permettre à la spiruline de se développer dans une eau pure. Car cette micro-algue pousse dans l’eau, sous serre. « Nous récupérons une crème verte très épaisse et notre travail consiste à enlever l’eau pour ne retenir que la spiruline. Cette pâte est transformée en spaghettis avant de passer à la déshydratation à basse température. Nous obtenons alors des paillettes ou des brindilles de spiruline prêtes à être consommées », explique Fatima Hamaidi.

Cette Ferme de l’or vert, c’est l’histoire d’une reconversion de ses deux fondateurs. « Ce projet est né de l’envie de faire quelque chose qui compte, de faire un produit bon pour la santé et de travailler de nos mains à l’extérieur plutôt que dans des bureaux. J’avais, pour ma part, envie de me lancer dans un projet d’agriculture urbaine puis l’idée de la spiruline est arrivée, après en avoir moi-même consommée », explique Fatima Hamaidi. La production a été lancée il y a deux ans.