Ferme en aquaponie : faire pousser des légumes grâce à des poissons

C’est dans le village de Pinsaguel, près de Toulouse, qu’une ferme produit ses fruits et légumes avec la technique de l’aquaponie : une culture végétale associée à un élevage de poisson.

Podcast

Présentation de la ferme Le Poisson maraîcher

1 - Présentation de la ferme Le Poisson maraîcher

02:19

Une production en aquaponie et un verger pour la biodiversité

2 - Une production en aquaponie et un verger pour la biodiversité

04:35

La technique de l’aquaponie, une méthode écologique et économique

3 - La technique de l’aquaponie, une méthode écologique et économique

07:40

En plein cœur d’un village près de Toulouse, une ferme s’est construite il y a deux ans pour produire des fruits et légumes en aquaponie.

Le poisson maraicher est une ferme créée par William et Benoît, deux passionnées d’aquaculture. Après des années d’études, de formations et des expériences chacun de leur côté, ils décident de se jeter à l’eau en créant cette ferme qui se veut agroécologique, basée sur l’aquaponie.

Cette exploitation à taille humaine fonctionne grâce à la vente direct, au marché du village ou en AMAP. La volonté essentielle de Benoît et William : être dans une économie locale.

L’aquaponie est une de ces nouvelles solutions de demain dans le monde agricole. Elle se base sur une production alimentaire qui unit l’élevage de poissons à la culture de la plante. L’aquaponie est un circuit fermé, ce qui permet de recycler et donc d’économiser l’eau. Cette méthode offre une production riche en légumes et aromates de saison. Et pour compléter la production, la ferme propose aussi des légumes et fruits labélisés bio, cultivés en plein champ avec le développement d’un verger.

Une méthode qui va dans le sens de la transition écologique en réduisant l’impact environnemental de la production, en créant un système non polluant.

Cette production en aquaponie leur permet d’avoir des fruits et légumes bio en n’utilisant aucun engrais ou autres produits chimiques, et en priviliégeant des graines bio et la valorisation des déchets des poissons en les transformant, par l’intermédiaire de micro-organismes, en engrais naturel pour les plantes.