De l’étranger : Eric Chanie, la Suisse et rien d’autre

Eric Chanie aimait trop la montagne et rêvait trop de s’ouvrir au monde pour rester en France. Son eldorado n’était pas loin. À quelques centaines de kilomètres de Paris. À Genève.

Podcast

Eric Chanie, la Suisse et rien d’autre

1 - Eric Chanie, la Suisse et rien d’autre

02:58

La diversité comme accélérateur de performance

2 - La diversité comme accélérateur de performance

05:05

La Suisse aide les starts-up à grandir

3 - La Suisse aide les starts-up à grandir

04:53

Eric Chanie vit en Suisse, à Genève, depuis 11 ans. Parce que c’est ce pays, et pas un autre, qui a su proposer à cet ingénieur en électronique ce job dans une multinationale et, surtout dans le secteur dont il rêvait : l’industrie pharmaceutique.

Après une décennie passée au sein de cette entreprise, Eric a réalisé, à 50 ans, le rêve absolu, celui de devenir entrepreneur, de créer sa propre entreprise. Celle-ci travaille sur le cerveau humain et s’efforce, par une méthodologie propre, de créer de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques.

Le parcours d’Eric permet de donner un coup de projecteur sur une industrie pharmaceutique aujourd’hui en pleine mutation, une industrie qui se modernise en accueillant en son sein des professions jusque-là totalement parallèles. Eric Chanie est un peu le symbole du croisement de deux univers : celui de la médecine et celui de la technologie. Dans un pays certes tout petit, mais tellement riche de sa multiculturalité.