Encore, la plateforme qui donne une mémoire aux objets d’occasion

Avant de vous séparer d’un objet, vous pourrez bientôt lui transmettre vos plus beaux souvenirs. Rencontre avec Coline Laurent, à l’initiative du projet.

C’est un projet qui valorise la seconde main. Mais pour mettre en place ce genre de concept, il y a la théorie puis la pratique. En théorie, la plateforme Encore devrait permettre dès l’année 2022 de connaître l’histoire d’un objet d’occasion avant de le récupérer. En achetant une table, vous pourrez ainsi savoir si elle a pu être l’hôte d’une bonne raclette entre amis, d’un jeu de carte endiablé ou d’un support pour les premiers pas d’un bébé. Pour lui donner une « âme », il suffirait de consulter la mémoire d’un objet en fonction de ce que l’ancien propriétaire a souhaité partager. « Quand on connaît son histoire, on pardonne une imperfection, donc on jette moins. », explique Coline Laurent, qui porte le projet Encore.

Comment mettre en place un plateforme de traçabilité pour les objets d’occasion ?

Il pourrait suffire d’un QR code posé sur chaque objet pour en connaître son passé. Pourtant, la tâche s’annonce immense si l’on pense à tous les objets que nous avons en notre possession. Pour le faire évoluer, la jeune entrepreneuse recherche des associés pour l’aider à valoriser la seconde main. « L'idée n’est pas de tracer les objets pour savoir où ils se trouvent à n’importe quel moment, mais juste de leur valoriser la dimension affective », développe Coline Laurent.

Pour savoir d’où vient son idée, écoutez son interview.

Informations pratiques : 

site : encore-project.fr