Dijon : il parcourt 2500 kilomètres pour rendre hommage à son père

Gabriel Varas a passé 75 jours sur les routes à vélo et à pied, entre Dijon et l’Espagne, pour rendre hommage à son père décédé d’un cancer. Rencontre.

Podcast

Pourquoi ce voyage de 2 500 kilomètres ?

1 - Pourquoi ce voyage de 2 500 kilomètres ?

01:48

Des souvenirs pleins la tête

2 - Des souvenirs pleins la tête

03:55

Un voyage pour rendre hommage à son père

3 - Un voyage pour rendre hommage à son père

07:53

Gabriel Varas a passé plus de deux mois, entre avril et juin, à se balader sur les routes de France et d’Espagne. Parti à pied et vélo, avec les cendres de son papa décédé d’un cancer, il souhaitait retourner dans le village de ce dernier pour lui rendre hommage, et surtout pour alerter le grand public sur la maladie qui l’a emporté : le cancer.

Pendant son périple, il en a profité pour collecter des dons au travers d’une cagnotte en ligne – cagnotte toujours ouverte – dont l’argent sera reversé à deux associations : Coup d’Pouce, une association dijonnaise venant en aide aux enfants atteints d’un cancer en Bourgogne, et El Charco Palo, une association locale espagnole en charge du développement de la vie culturelle et associative du village El Payo.  

Gabriel Varas / Camino Adelante

« J’ai souhaité faire ce voyage, après le décès de mon papa il y a deux-trois ans, explique Gabriel Varas. Il a été enterré à Dijon. Et je tenais à amener symboliquement ses cendres, des cendres symboliques, dans son village natal et les jeter à El Payo, où il y a une montagne qui domine toute la région. Je m’étais promis de faire ça et après la période de Covid, je me suis lancé. On a créé des cendres symboliques, on a brulé pas mal d’objets qu’il avait fabriqués, de vêtements qu’il avait portés, des photos… Et avec moi, j’ai emporté aussi symboliquement une pomme de pin, puisqu’il avait plusieurs terres de sapins dans sa région natale, et des photos de lui. Il a donc fait le voyage avec moi, il a été présent pendant tout le voyage, j’ai senti comme un ange gardien tout le temps de ce périple. »