Digi-puncture : apporter très simplement un mieux-être immédiat

Cette discipline chinoise ancestrale se veut être une solution naturelle pour rééquilibrer les énergies du corps, lutter contre les douleurs physiques, mais aussi libérer le mental.

Podcast

Digi-puncture : disperser ou tonifier

1 - Digi-puncture : disperser ou tonifier

01:46

Digi-puncture : physique et mental sont liés

2 - Digi-puncture : physique et mental sont liés

04:14

Digi-puncture : soulager avec facilité

3 - Digi-puncture : soulager avec facilité

04:05

Parfois, les énergies de cette merveilleuse machine qu’est notre corps sont bloquées. Sylvie Dupeyron, thérapeute en digi-puncture, ou digito-puncture, va venir actionner des points spécifiques par l’action de ses doigts, remplaçant ainsi les aiguilles de l’acupuncture, soit en les dispersant soit en les tonifiant. Elle va donc aider à faire circuler à nouveau l’énergie en appuyant, dans le sens des aiguilles d’une montre, pour tonifier lorsque la vitalité est trop basse, à l’inverse pour disperser lorsqu’elle est trop importante.

Sylvie Dupeyron

“Par exemple, dans le cas d’une migraine, il s’agit d’un excès, donc je vais tonifier les points attribués aux migraines, ça va fluidifier le tout et la migraine va disparaître”, explique-t-elle. “Au contraire, si la personne se sent faible, je vais venir réinsuffler de l’énergie, je vais tonifier.”

De la même manière, un point à l’intérieur du coude permet d’aider le transit intestinal, d’autres apaisent l’envie de sucre…

Physique et mental sont liés

Il y a des points essentiels qui vont permettre de travailler sur plusieurs problématiques à la fois. Certains, en revanche, ne devront pas être touchés, par exemple, chez les femmes enceintes ou lorsque l’on souffre de problèmes particuliers. “Ce n’est pas parce que c’est une médecine douce que l’on peut faire n’importe quoi”, précise Sylvie Dupeyron.

Si les résultats sont quasi-instantanés en ce qui concerne les problématiques physiques, la digi-puncture aide aussi dans les cas de timidité, de colère, de stress. “Dans les pertes de poids, le stress est souvent en cause. Il faut alors agir sur les deux tableaux. Dans le cas des personnes en deuil, aussi, pour éviter de tomber en dépression. Lorsqu’on n’est pas bien dans sa tête, on peut développer des maladies. Le physique et le mental sont étroitement liés.” 

Cette technique fonctionne très bien sur les enfants, qui y sont très réceptifs. Ils repartent des séances avec le schéma d’un petit corps humain, accompagnés de directives sur les points à travailler. “Les gens peuvent se gérer ensuite seuls chez eux, contrairement à l’acupuncture. Le but n’est pas de les faire revenir, mais qu’ils aillent mieux et qu’ils soient autonomes.”

Retouver motivation et envie

Une méthode qui gagnerait à être plus connue, pour la thérapeute, laquelle l’a découverte alors qu’elle cumulait les problèmes de santé. “Il fallait que je me soigne pour tout en même temps, diabète, thyroïde… J’ai tout régulé grâce à la digi-puncture que j’ai rencontrée à ce moment-là. Ce n’est pas douloureux, c’est simple à utiliser et c’est efficace.” Que demander de plus ? Ça l’est aussi pour les enfants qui ne maîtrisent pas encore le langage. Alors, les parents peuvent réaliser chaque soir un petit circuit via cinq points précis, pour rééquilibrer. Une aide précieuse pour les aider à faire leurs nuits ou pour les problèmes de coliques. “Chez les enfants, il y a parfois des mal-être qui s’installent alors qu’ils auraient pu être évités dès le départ.”

“Ça a tellement bien marché sur moi que je me suis dit “c’est ça qu’il faut que je fasse”, se remémore la thérapeute. C’est une pratique dans laquelle je m’épanouis pleinement. On apporte tellement aux gens. Les effets sont immédiats, notamment pour les douleurs, c’est quasiment instantané. Et, au niveau du mental, on a plus d’envie, plus de motivation. La constatation de mieux-être est très rapide.”

Sylvie Dupeyron prodigue aussi des conseils en aromathérapie et phytothérapie.