Des micro-satellites envoyés dans l’espace avec des mini-lanceurs

Dans le cadre du plan France 2030, l’État a dégagé 200 millions d’euros pour développer des mini-lanceurs réutilisables.

Podcast

Des micro-satellites envoyés dans l’espace avec des mini-lanceurs

1 - Des micro-satellites envoyés dans l’espace avec des mini-lanceurs

02:11

Une start-up bordelaise lancée en 2019, HyPrSpace (Hybride Propulsion for Space) développe un projet de petit lanceur spatial baptisé OB-1, qui pourrait envoyer dans l’espace des charges de 200 kilos, pour 2 fois moins cher que le leader actuel américain du secteur.

Une forte concurrence

Ces dernières années, les projets de micro lanceurs se sont multipliés aux États-Unis, en Europe ainsi qu’en Chine. La bataille fait rage, mais la start-up tient bien la rampe. En effet, pour se démarquer de la concurrence qui est féroce dans le domaine des micro lanceurs, HyPrSpace mise sur un propulseur hybride innovant, utilisant des ergols liquide/solide.

Une nouvelle technologie qui serait moins coûteuse parce qu’elle ne nécessite pas de turbopompe, ni de cryogénisation, et moins polluante. Les tests, selon Alexandre Mangeot le président de la start-up, ont permis de confirmer un gain de 30 à 70% en termes de performances par rapport aux technologies actuelles.

Un mini-lanceur hybride prévu pour 2023

La société espère tester son mini-lanceur hybride en 2023, avec un lancement commercial fin 2024. La motorisation du lanceur semble au point, quant au design de l’appareil les dirigeants ont décidé de s’associer avec une société spécialisée. Cette partie sera donc confiée à un sous-traitant.

L’idée de montrer que l’on peut réduire significativement les coûts de mise en orbite avec des mini-lanceurs est en bonne voie.