Dans le Lot, le plein de bien-être dans le Jardin de Cathy

Dans la pépinière de Catherine Perez, le bien-être passe par les plantes mais aussi par le shiatsu. Deux univers pas aussi éloignés qu’on pourrait le penser…

Podcast

Le jardin de Cathy : les mains dans la terre depuis toujours

1 - Le jardin de Cathy : les mains dans la terre depuis toujours

02:27

Le jardin de Cathy : des plantes qui soignent

2 - Le jardin de Cathy : des plantes qui soignent

04:23

Le jardin de Cathy : shiatsu et jardinage

3 - Le jardin de Cathy : shiatsu et jardinage

04:10

Quand AirZen radio m’a proposé de tenir une rubrique sur le jardin, c’était parce qu’il avait été – à raison – identifié comme un vecteur de bien-être et de sensations positives. Bien sûr, tous les jardiniers que j’ai rencontrés adhèrent à cette vision de leur passion. Parfois, certains sont intimidés et craignent de ne pouvoir l’exprimer convenablement. Ils se trompent car leur témoignage sont tous intéressants et, surtout, sincères.

Santé au naturel

Un peu d’aide dans la serre avant la reprise de l’activité au printemps, ça ne fait pas de mal ! © Omar Mahdi
Sous la serre non chauffée, les plantes endurcies attendent sans crainte d’aller s’installer dans leur futur jardin. © Omar Mahdi

Mais quand j’ai déniché le Jardin de Cathy sur le Net, j’ai tout de suite su que l’angle serait facilement respecté. En effet, ce lieu de production horticole se définit comme la « pépinière du bien-être ». Il fallait donc que j’y aille.

Catherine Perez, qui l’a créée en 2000 dans le Lot, y cultive en effet des plantes médicinales. Les bienfaits des plantes pour notre santé l’ont toujours fascinée. D’autant plus que, dans les zones rurales comme la sienne, les médecins se font de plus en plus rares. En proposant à la vente des plantes qui soignent, le Jardin de Cathy invite donc à reprendre en main sa santé.

Les végétaux les moins frileux restent dehors. © Omar Mahdi
Comme un avant-goût de printemps…
© Omar Mahdi

Formée au shiatsu

Mais Catherine Perez est allée plus loin. Elle a en effet complété son « offre bien-être » en se formant au shiatsu. Pendant trois ans, elle a jonglé entre sa formation, à Toulouse, et son activité, à Salviac. Depuis 2016, elle exerce à Saint-Projet, à une vingtaine de kilomètres. Mais envisage, dès l’automne, d’installer son cabinet juste à côté de la pépinière. Entre plantes qui soignent et soins rééquilibrant, on va se sentir encore mieux dans le Jardin de Cathy !

Rien à rajouter, tout est écrit sur le camion ! © Omar Mahdi