Cueillette sauvage : le millepertuis, quand le soleil se fait fleur

Toute petite fleur des zones ensoleillées, le millepertuis officinal symbolise l’été. Souvent utilisé pour soulager les douleurs articulaires ou les brûlures, il agit aussi sur la dépression saisonnière. 

Podcast

Le millepertuis, la fleur du soleil

1 - Le millepertuis, la fleur du soleil

02:12

De la cueillette du millepertuis au macérât huileux

2 - De la cueillette du millepertuis au macérât huileux

04:26

Raffaella : prendre le chemin des plantes sauvages

3 - Raffaella : prendre le chemin des plantes sauvages

03:57

Le millepertuis tient son nom des petits trous présents sur ses feuilles lorsque qu’on les regarde à la lumière du jour. Autrefois surnommé “chasse-diable”, le millepertuis est utilisé depuis plusieurs millénaires pour ses vertus apaisantes sur l’esprit comme sur le corps, en agissant sur la dépression légère à modérée mais aussi sur les insomnies ou encore les brûlures et les plaies.

En pharmacie, le millepertuis officinal trône souvent en tête de gondole des gélules pour lutter contre les maux de l’hiver. L’été, vous l’avez sans doute déjà croisé au détour d’une prairie ou sur les bords d’une route ensoleillée.

De nombreuses propriétés

Cette petite fleur jaune se reconnaît facilement à sa couleur flamboyante et à sa corolle en cinq pétales. En l’écrasant entre les doigts, un liquide rouge apparaît : c’est l’hypéricine. C’est un actif puissant aux propriétés anti-inflammatoires, anti-douleur, antioxydantes et cicatrisantes.

Pour lutter contre les états d’anxiété ou la dépression, ses sommités fleuries peuvent être utilisées en infusion ou en décoction. Pour soulager les douleurs articulaires ou les brûlures, on prépare un macérât huileux. C’est la recette que nous avons préparée avec Raffaella, en plein cœur du bois de Vincennes. Attention toutefois à ne pas s’exposer au soleil après l’avoir utilisée, l’huile de millepertuis est photosensibilisante. Bien sûr, si vous avez le moindre doute sur la plante sauvage utilisée et ses contre-indications, demandez l’avis d’un expert, comme un herboriste par exemple. 

Recette du macérât de millepertuis pour un pot :

  • Une bonne poignée de sommités de fleurs de millepertuis
  • 200 ml d’huile d’olive
  • Un pot en verre de 200 ml
  • Une gaze de coton
  • Une ficelle
  1. Faites sécher les sommités fleuries au soleil durant 30 min à 1 h.
  2. Versez-les dans le pot en verre et recouvrez d’huile d’olive.
  3. Recouvrez avec la gaze de coton puis ficelez et laissez reposer durant un mois. Le macérât deviendra alors rouge.