Consommation : Monsieur Marguerite, l’homme qui parle aux fleurs

Monsieur Marguerite est un fleuriste d’un nouveau genre, qui pourrait bien révolutionner l’univers du végétal. Benjamin Perrot a fait le choix des circuits courts et ne vend que des fleurs de saison.

Podcast

Le modèle économique de Monsieur Marguerite

1 - Le modèle économique de Monsieur Marguerite

02:18

Devenir entrepreneur : les motivations de Benjamin Perot

2 - Devenir entrepreneur : les motivations de Benjamin Perot

04:39

Monsieur Marguerite révolutionne le monde de la fleur

3 - Monsieur Marguerite révolutionne le monde de la fleur

08:28

Vous ne verrez plus jamais votre bouquet de fleurs du même œil ! Le chiffre est assez édifiant, neuf fleurs sur 10 traversent la planète avant d’arriver dans nos vases.

En créant avec Ludovic Mareau Monsieur Marguerite, Benjamin Perot a voulu entreprendre avec une conscience environnementale poussée. Oui, on peut trouver en France toute l’année, des fleurs de saison

Chez Monsieur Marguerite, vous ne trouverez pas d’hortensias en plein hiver, pas question de les faire venir de Colombie. 

“On fait le maximum”

Benjamin Perot espère fortement susciter des vocations, encourager à l’installation. Au même titre que le maraîchage est revenu à la mode, on voit arriver des fermes florales, un bel exemple qui permettra de donner un nouveau souffle à la production de fleurs en France. Être horticulteur n’est pas un métier de doux rêveur, vous dira Benjamin. 

« On ne sauvera pas la planète, mais on fait le maximum pour que notre parcours aille dans le bon sens. On fait notre transition dans l’alimentaire, on doit aussi la faire sur les fleurs. Il faut garder ce savoir-faire en France », explique le co-fondateur de Monsieur Marguerite.

Les projets sont nombreux pour développer l’entreprise. Benjamin Perot aimerait ainsi travailler avec les fleuristes, les mettre en relation avec des horticulteurs. Son objectif, vous l’avez compris : promouvoir la fleur française.