Ce site Internet permet de se mettre au vert quelques heures

À la manière d’Airbnb pour les logements, le site jardins-privés.com propose la location de jardins entre particuliers pour quelques heures. Découverte.

Podcast

Jardins Privés : qu’est-ce que cette plateforme ?

1 - Jardins Privés : qu’est-ce que cette plateforme ?

01:54

Jardins Privés : comment est né le projet ?

2 - Jardins Privés : comment est né le projet ?

04:25

Jardins Privés : se mettre au vert et créer du lien social

3 - Jardins Privés : se mettre au vert et créer du lien social

03:54

Si vous cherchez un endroit pour vous mettre au vert quelques heures, on a trouvé le site qu’il vous faut : Jardins-Privés.com. C’est l’endroit idéal pour trouver un lieu pour fêter un anniversaire, célébrer un mariage ou des fiançailles ou encore pour se réunir à l’occasion d’un baptême.

Au lieu de la traditionnelle salle des fêtes, de plus en plus de particuliers s’orientent vers la location de jardins privés. Un concept qui séduit pour plusieurs raisons : le fait de se retrouver en pleine nature, mais aussi de rencontrer d’autres personnes – et donc de créer un peu de lien social entre personnes – mais surtout le prix. La location est beaucoup plus abordable et plus juste pour tout le monde.

Précurseure en la matière, Pascale Krief a été la première à avoir investi ce créneau – plutôt cette niche – dès 2016. Elle a fondé avec sa fille le site Jardins-Privés.com. Et tout est parti à la base de sa propre histoire personnelle. Elle a en effet débuté avec la mise en location de son propre jardin ! Preuve que la demande est là, puisque de cinq annonces en 2016, le site dépasse aujourd’hui les 600 annonces actives.

Location de jardin et partage

Si l’activité n’a cessé de croître chaque année, elle a surtout explosé depuis la fin du premier confinement imposé par la pandémie de Covid-19 au printemps 2020, explique Pascale Krief : « Les gens avaient besoin de respirer, de se retrouver entre amis, en famille, mais sans prendre le risque de se transmettre le virus. Ils veulent maintenant privilégier les espaces en extérieur. Ils ont donc recherché davantage de jardins. »

A N N O N C E

Pour se démarquer et se défaire de l’image commerciale de son site, Pascale Krief a aussi développé un autre service de partage de jardins. Gratuit cette fois. « L’idée est de mettre en relation des particuliers qui veulent échanger un service », explique-t-elle. Par exemple, un propriétaire âgé peut prêter son jardin le temps d’un déjeuner contre l’entretien de son terrain. Ou encore, pour les citadins en mal de jardinage, il peut laisser la jouissance d’un morceau de terrain pour cultiver un potager. En échange, la personne invitée s’engage à partager sa récolte.