BAM rassemble pour réinventer la mobilité en Nouvelle-Aquitaine

L’association BAM fédère les acteurs de la mobilité en région Nouvelle-Aquitaine et promeut une mobilité responsable.

Podcast

Lieu totem et observatoire : les travaux phares de BAM

1 - Lieu totem et observatoire : les travaux phares de BAM

02:03

BAM : ses valeurs, ses ambitions

2 - BAM : ses valeurs, ses ambitions

04:07

La mobilité idéale vue par BAM

3 - La mobilité idéale vue par BAM

04:00

BAM, agitateur des mobilités. Le nom de cette association est évocateur. BAM, qui rassemble des acteurs de la mobilité en région Nouvelle-Aquitaine, entend réinventer la mobilité. Objectif : rendre les territoires plus respirables, plus humains et plus attractifs. 

« Le projet est né en 2019 à partir du constat suivant. Nos déplacements impactent considérablement l’environnement, le climat, la qualité de vie de nos territoires et de nos sociétés. Mais nous pouvons et nous devons nous mobiliser pour trouver des solutions, enrayer leurs effets et leur coût », rapporte l’association. Dès lors, elle promeut une mobilité responsable. 

Pour une mobilité responsable 

L’association vient justement de publier un manifeste pour une mobilité responsable en Nouvelle-Aquitaine. « La notion de mobilité responsable implique d’être conscient que chaque déplacement que nous faisons a un impact. Ce manifeste est le squelette de notre pensée. Comment imaginons-nous la mobilité dès aujourd’hui et pour demain avec l’ensemble des acteurs du territoire ? Derrière la mobilité, il y a un impact écologique mais aussi social », explique Oriane Hommet, co-fondatrice de BAM. 

A N N O N C E

Concrètement, BAM travaille actuellement sur deux projets phares, à commencer par la création d’un lieu totem d’ici à quatre à cinq ans. « L’idée est d’avoir un pôle économique qui rassemble des entreprises du secteur de la mobilité. Ce lieu servira également d’espace de rencontres grand public pour débattre et questionner les questions de mobilité », explique Oriane Hommet. 

Un engagement personnel

L’association travaille également à la création d’un observatoire des mobilités responsables et des modes actifs, à savoir le vélo et la marche. « Il s’agit de faire un zoom sur une économie en plein essor », annonce Oriane Hommet. Première étape : à la rentrée 2023, une cartographie régionale va répertorier l’ensemble des acteurs et des initiatives remarquables autour de la mobilité responsable.

À titre personnel, Oriane Hommet n’a jamais eu le permis. « Je n’ai jamais eu envie de le passer et j’ai toujours essayé de trouver des solutions pour faire sans la voiture. Je suis passée par le stop, la marche, les transports en commun, la bicyclette. J’ai toujours réussi à aller très loin, tout le temps, quand je voulais. Mais si je peux le faire, tout le monde peut le faire. Je ne suis pas un superhéros de la mobilité ! » témoigne-t-elle.