Apiculture solidaire : à Nantes, une ruche de bonnes actions

Des ruches construites par un ESAT, peintes par des associations d’enfants, du miel mis en pots par des détenus en prison ; le rucher de Champoivre fourmille de bonnes initiatives.

Réécouter en podcast

Rencontre avec un apiculteur solidaire

Rencontre avec un apiculteur solidaire

02:06

Du PSG et la Française des jeux à l’apiculture solidaire

Du PSG et la Française des jeux à l’apiculture solidaire

04:27

L’idée de l’aventure de la ruche solidaire

L’idée de l’aventure de la ruche solidaire

08:07

Jérôme Courtin est un apiculteur. Il propose, aux particuliers comme aux entreprises, de parrainer des ruches. La personne paie pour la confection de la ruche, la récolte et la mise en pot et récupère la production.

Bio, la production, est garantie sans manipulation de la reine ni alimentation des abeilles. En conséquence, la quantité de miel gagnée par les clients chaque année peut varier. Une bonne idée, surtout pour la biodiversité. Mais Jérôme Courtin a vu plus loin et a souhaité un volet solidaire à son projet.

La ruche sera donc construite dans un ESAT, peinte par des enfants, et le miel sera mis en pot par des détenus d’une prison de la région nantaise. Et ça marche.

Le succès est au rendez-vous, et la reconnaissance aussi. Il obtient le « coup de cœur » du Jury et le prix de l’insertion aux Trophées régionaux du développement durable en 2018, médaille d’or miel de sarrasin en 2015.

Le miel produit est un miel toutes fleurs et récolté à l’ancienne à pleine maturité. Il n’est pas mélangé ni pasteurisé.

Agence de communication Perpignan