À Tahiti, des gestes barrières pour protéger les coraux

Laetitia Hédouin est chercheuse spécialiste des récifs coralliens. Quand elle ne participe pas à des expéditions à la recherche de spécimens intacts, elle sensibilise la population à la biodiversité.

Podcast

Laetitia Hédouin, une chercheuse engagée

1 - Laetitia Hédouin, une chercheuse engagée

02:31

Tahiti : le biomimétisme

2 - Tahiti : le biomimétisme

02:04

Tahiti : des pistes pour protéger et réparer les coraux

3 - Tahiti : des pistes pour protéger et réparer les coraux

08:25

Nous vous avons déjà parlé ici de la découverte, il y a quelque temps, d’un récif coralien intact au large de Tahiti. Laétitia Hédouin, chercheuse au Centre de recherches insulaires et observatoire de l’environnement, avait participé à cette expédition.

A N N O N C E

Cette scientifique s’inscrit activement dans la protection de l’environnement : à travers son métier et ses recherches consacrées principalement aux effets du stress sur le cycle de vie des coraux, mais aussi à travers son engagement, quasi quotidien.

Des initiations

En 2017, elle a planté une forêt corallienne. Une véritable pépinière aquatique d’une quarantaine d’arbres à coraux, dont l’existence permet d’étudier les formidables capacités de résilience de ces récifs, qui représentent le quart de la biodiversité marine.

Laetitia Hédouin est aussi à l’origine de l’Institut Polynésien de biomimétisme dont elle est la co-fondatrice et la vice-présidente. Le principe est relativement simple, voire évident : s’inspirer de la nature et de sa capacité à se régénérer pour trouver des solutions innovantes et écologiques aux défis qui s’imposent à nous. L’institut propose des initiations ouvertes au grand public et des formations pour les entreprises.