Qista, la borne anti-moustique écologique française

Créé par deux Arlésiens ce piège à moustique sans pesticide est déjà bien implanté en France et dans 14 pays

Podcast

Qista, la borne anti-moustique écologique française

1 - Qista, la borne anti-moustique écologique française

01:56

Les débuts de l’entreprise

2 - Les débuts de l’entreprise

04:09

Une entreprise française présente à l’international

3 - Une entreprise française présente à l’international

04:06

Doté de bornes connectées, les données recueillies vont permettre de recueillir des informations sur l’insecte piqueur pour mieux l’analyser.

Originaires d’Arles, dans les Bouches-du-Rhône, Simon Llilamand et Pierre Bellagambi ont mis au point un piège pour lutter contre les femelles moustiques. Il faut dire qu’en Camargue l’insecte est d’autant plus présent l’été. Dorénavant, on doit prendre en compte la présence de son cousin, le moustique-tigre, reconnaissable à ses rayures blanche et noire, sa plus petite taille et au fait qu’il attaque principalement de jour.

Il aura fallu près de trois ans aux deux amis d’enfance pour mettre au point leur borne anti-moustique. C’est à la suite de la prise de connaissance d’une étude publiée par la Tour du Valat, un institut de recherches à Arles, sur l’impacte indirect de la démoustication par larvicide à grande échelle qui cause presque 75% de baisse de natalité de la faune insectivore comme chez les hirondelles et les chauves-souris, qu’ils ont souhaité trouver une solution plus respectueuse de l’environnement.

Pour réussir à attirer et piéger les moustiques, les bornes vont diffuser un leurre olfactif qui n’est autre que la reproduction de l’odeur corporelle humaine. Le piégeage agit dans un rayon de 30 à 60 mètres.