Passionnée par l’organisation et le graphisme, elle crée sa papeterie

Sophie Toizat a lancé il y a cinq ans, Histoire d’écrire. Tous les produits de sa marque sont fabriqués en France. Son univers graphique a déjà conquis plus de 25000 personnes.

Podcast

Les mots de Sophie Toizat sur sa papeterie Histoire d’écrire

1 - Les mots de Sophie Toizat sur sa papeterie Histoire d’écrire

02:09

Passionnée d’organisation, elle crée sa papeterie Histoire d’écrire

2 - Passionnée d’organisation, elle crée sa papeterie Histoire d’écrire

04:32

Histoire d’écrire : l’agenda, le produit phare de cette papeterie

3 - Histoire d’écrire : l’agenda, le produit phare de cette papeterie

03:55

En 2017, Sophie Toizat a créé sa papeterie en ligne Histoire d’écrire. Tout a commencé avec la fabrication de son premier planner. « C’était à l’époque du “bullet journal”, cet agenda assez complet, non daté, dans lequel on peut organiser sa vie familiale, professionnelle et y mettre ce que l’on veut. J’avais donc acheté un cahier et en avait créé un moi-même. J’ai toujours eu ce besoin de tout écrire pour m’organiser. Ça m’avait pris une année. Une amie a bien aimé et a souhaité que je lui en fasse un. Sur la blague, je me suis lancée ! »

Passionnée par l’organisation et le graphisme, elle créé sa papeterie
Photo Sophie Toizat

Aujourd’hui, la collection s’est étoffée et Sophie propose des carnets de voyage, de recettes, de jardinage, des affiches. Ils sont imaginés et dessinés avec soin à Nantes, et imprimés en Vendée. « Pour réaliser mes couvertures, je m’inspire de mes voyages, de la rêverie, du fantastique. Ça fait penser aux vacances, mais à l’intérieur, c’est très organisé », dit-elle. Depuis la création d’Histoire d’écrire, « le planner cartonne. C’est mon best-seller ! J’en vends toute l’année. Il y a des gens qui en achètent 3-4 pour l’offrir à Noël. Après les autres »

A N N O N C E

Il y a plusieurs raisons qui expliquent le succès des produits proposés par la créatrice de la papeterie : « Tout d’abord, j’ai une clientèle très fidèle, qui apprécie ce côté personnalisable. Et, il y a encore des gens qui ont besoin de papier, qui ont besoin d’écrire, qui prennent plaisir à raconter leurs souvenirs, ça fait plaisir. L’avantage, aussi, avec le papier, c’est que l’on peut garder une trace de ses écrits, les ressortir et les relire. »

Photo de Sophie Toizat