Nap&Up, la start-up qui promeut les micro-siestes en entreprise

Les fondatrices Camille Desclée et Gabrielle de Valmontont ont créé des petits cocons dotés d’une coquille rétractable, dans lesquels les salariés sont invités à lâcher prise.

Podcast

Nap & Up : l’importance des micro-siestes

1 - Nap & Up : l’importance des micro-siestes

02:27

Le bien-être au travail passe aussi par les micro-siestes

2 - Le bien-être au travail passe aussi par les micro-siestes

04:29

Nap & Up, la start-up créée des petits cocons dédiés à la sieste

3 - Nap & Up, la start-up créée des petits cocons dédiés à la sieste

08:35

Promouvoir et démocratiser la pratique de la micro-sieste en entreprise, c’est le pari que se sont lancé Camille Desclée et Gabrielle de Valmont en créant en 2016 Nap & Up.

Au départ, c’était un projet de cours universitaire, inspiré du concept du nap truck, un bus ambulant pour y faire des siestes. Les deux associées ont alors pensé à créer des cocons flexibles dédiés au repos en milieu professionnel. Ils sont faciles à installer, désinstaller et transportables. Par ailleurs, elles font aussi de la sensibilisation et formation autour du sommeil et de la gestion du stress.

À quoi ressemble ce cocon ?

« Il s’agit d’un fauteuil en semi allongé, une position pensée pour favoriser le lâcher prise, explique Camille Desclée. Il ne faut pas être complètement allongé parce que sinon le corps assimile ça à la nuit.  Il y a aussi une isolation visuelle avec une canopée pour s’isoler. »

Cette bulle de relaxation fonctionne avec une application mobile qui a plus de 350 audios répartis dans divers thématiques : de la sophrologie, des lectures de contes, de l’ASMR, de la musique classique etc…

Nap&Up
Photo de Nap&Up

Mais alors, qu’est-ce qu’une micro-sieste ? « C’est une sieste de très courte duré, entre 5 et 20 minutes. C’est un temps de repos et de relaxation qui est inscrit dans notre cycle biologique », déclare la co-fondatrice de Nap & Up. « Quand on est petit, on fait beaucoup la sieste puis on grandit, puis on arrête. C’est dommage, parce que ce temps de pause est un vrai besoin. Finalement, on sera plus stressé et de mauvaise humeur. »

Camille Desclée souligne aussi « qu’il y a un tabou autour de faire la sieste au travail encore en France alors qu’en Chine ce temps est inscrit dans la Constitution, c’est le droit au repos. Il y a encore un travail de fond à faire avec les entreprises et les salariés ».

Une fabrication 100% française

En ce qui concerne la conception du cocon, il est 100% fabriqué en France, près de Strasbourg. Une partie est réalisée dans un atelier de réinsertion. En ce qui concerne les matériaux, c’est du bois massif avec du hêtre français, mais il y a modèle qui a un socle fait en plastique recyclé. « On utilise 27 kg de plastique. C’est à peu près ce que consomme les Français chaque année », précise

Aujourd’hui, des entreprises du CAC 40, mais aussi de TPE et PME, ont leur propre cocon. Depuis deux ans, le secteur de la santé s’y est mis aussi.

Les fondatrices Camille Desclée et Gabrielle de Valmont. Photo de Nap&Up.