MyJugaad facilite le déménagement des seniors et personnes fragiles

Problème de santé, incapacité à porter des objets lourds, proches trop éloignés pour aider…Les publics fragiles peuvent se retrouver démunis au moment du déménagement. MyJugaad les assiste de A à Z dans leurs démarches.

Podcast

Personnes fragiles : les premières étapes pour un déménagement

1 - Personnes fragiles : les premières étapes pour un déménagement

02:13

MyJugaad : l’assistance au déménagement pour les personnes fragiles

2 - MyJugaad : l’assistance au déménagement pour les personnes fragiles

03:57

MyJugaa, le service d’aide à la mobilité pour les plus fragiles

3 - MyJugaa, le service d’aide à la mobilité pour les plus fragiles

04:16

Le déménagement est source de stress pour la plupart des personnes qui le vivent. Pour les publics les plus fragiles, cette étape peut être encore plus difficilement vécue. Que l’on soit en situation de handicap, avancé en âge ou que l’on sorte par exemple d’une longue période de maladie.

Pour tenter de répondre à cette problématique a été lancé Myjugaad.

Accompagner les plus fragiles pour la mobilité résidentielle

« Cela veut dire débrouillardise et système D en langue indienne. Faire beaucoup et avec peu », explique Xavier Delahaye, son fondateur. L’entreprise, qui appartient à l’économie sociale et solidaire, accompagne certains publics à la mobilité résidentielle. Xavier, qui travaillait avant dans le secteur du déménagement, a remarqué qu’il n’existait aucun service dédié pour les publics les plus fragiles.

« Nous ne sommes pas une boîte de déménagement. Nous sommes là pour faciliter, accompagner. Cela va de la mise en carton jusqu’aux démarches administratives en passant par le ménage. » Le réseau d’accompagnateurs s’étend sur toute la France. Il s’agit généralement de professionnels du médico-social, spécialement formés par l’entreprise.

À quoi penser avant et pendant son déménagement ?

La première chose, selon Xavier Delahaye, est de faire le tri entre ce que l’on garde et ce que l’on laisse. « Au grand âge, on change souvent de logement pour aller vers quelque chose de plus petit et on ne peut donc pas amener tous ses meubles. MyJugaad est là pour aider à trier », dit-il.

Ensuite, il faut aussi s’occuper des démarches administratives. « Si vous changez de région, il faut refaire la carte grise, relocaliser l’assistance malade… Tout un tas de choses qui se font désormais numériquement et qui peuvent être difficiles à entreprendre », ajoute-t-il.

MyJugaad – capture d’écran

L’étape suivante est de trouver le prestataire. Que l’on soit senior ou en situation de handicap, la mise en carton peut être difficile ou même impossible. MyJugaad travaille avec toute une série de déménageurs agréés et habitués à ce type de publics.

Enfin, il y a l’arrivée dans le nouveau logement. « Nos accompagnateurs aident à déballer les cartons, installer, nettoyer, remettre la tringle à rideau ou brancher la fibre. » Autant de gestes qui paraissent anodins pour tout un chacun, mais qui peuvent se révéler des véritables défis pour les plus démunis.

Combien ça coûte ?

Selon le public qui a recours à ce service, cela peut ne rien coûter du tout. MyJugaad collabore avec des partenaires engagés, des assureurs, des bailleurs, des mutuelles ou des caisses de retraite.  

« Attention, l’accompagnement peut être pris en charge, mais pas le déménagement en lui-même. Mais comme nous sommes coordinateurs, nous faisons en sorte que cette partie soit la moins coûteuse possible. » Pour l’instant, MyJugaad a accompagné quelque 2000 personnes depuis 2019.