Marine Vincent : « Londres m’a beaucoup aidée, je lui dois beaucoup »

Du meilleur au pire, la trajectoire londonienne de Marine Vincent, jeune pharmacienne française, à qui Londres a beaucoup donné, avant de presque tout lui reprendre.

Podcast

Marine Vincent : « Londres m’a beaucoup aidée, je lui dois beaucoup »

1 - Marine Vincent : « Londres m’a beaucoup aidée, je lui dois beaucoup »

02:35

La pharmacie anglaise a une culture différente

2 - La pharmacie anglaise a une culture différente

04:17

Au mauvais endroit au mauvais moment

3 - Au mauvais endroit au mauvais moment

05:02

Marine Vincent est une jeune femme joyeuse, alerte, souriante. Et ces qualités lui ont permis en 15 ans de présence à Londres, de devenir un des piliers de la communauté française. Partie de rien, toute seule, elle est aujourd’hui à la tête de deux pharmacies. Un cheminement logique mais qui se nourrit d’une petite part de hasard. Car avant de devenir – un peu à son corps défendant – entrepreneuse, Marine avait commencé sa carrière à Londres par un job de pharmacienne-salariée dans un centre médical. La suite de son histoire témoigne à la fois de son enthousiasme, de son courage et de sa volonté. Car Marine aurait pu mourir à Londres, un soir de 2017, sous les coups de poignard d’un terroriste. Son retour à la vie – physique – s’est accompagné d’une incroyable embellie professionnelle, contre les vents hostiles du Brexit et du Covid. Marine Vincent porte encore des séquelles de la blessure, mais elle a d’ores et déjà réussi une grande partie de cette mission qu’elle s’était fixée. S’en sortir… Sur tous les plans.

makemefeel.co.uk

thefrenchpharmacy.co