Lyon : Récup et Gamelles veut généraliser l’alimentation durable

L’association Récup et Gamelles collecte des invendus pour les valoriser. Des recettes et astuces pour éviter le gaspillage alimentaire sont largement diffusées.

Podcast

Changer le regard sur les invendus en cuisinant ensemble

1 - Changer le regard sur les invendus en cuisinant ensemble

02:03

Tendre vers le zéro déchet grâce aux astuces de Récup et Gamelles

2 - Tendre vers le zéro déchet grâce aux astuces de Récup et Gamelles

03:57

Transformer les invendus alimentaires pour leur donner une seconde vie

3 - Transformer les invendus alimentaires pour leur donner une seconde vie

08:02

Fin 2014, la question du gaspillage alimentaire émerge sur le terrain médiatique et politique. Au même moment, à Lyon, trois amies décident de lancer un projet mêlant l’alimentation durable et la solidarité. L’association Récup et Gamelles voit le jour et développe dans un premier temps une activité de bocalerie. Avec les invendus récupérés à la fin des marchés, les bénévoles cuisinent alors des confitures, des confits ou encore des sauces.

Cette activité s’est pérennisée dans le temps et l’association a développé des ateliers de cuisine à destination de tous. Lors de ces moments conviviaux, les participants apprennent à valoriser des invendus récupérés chez des acteurs de l’alimentation. Pratiques et ludiques, ces ateliers prouvent à tous qu’il est possible de cuisiner ces déchets tout en les rendant gourmands.

L’association Récup et Gamelles s’engage à faire changer le regard des citoyens sur ces invendus. Elle partage ainsi des recettes et astuces pour rendre accessibles ces restes. Lucas Bodet, chargé de projets à l’association, explique vouloir engager les acteurs dans une vraie transition tout en prônant l’alimentation durable et le zéro déchet.

Il rappelle aussi que le zéro déchet est un idéal, mais qu’il est possible de tendre vers ce mode de vie durable grâce à quelques changements de comportement. Pour Lucas, les déchets restent une ressource consommable et il est possible de les transformer pour les rendre à nouveau bons et beaux.

Dernièrement, l’association a même ouvert un restaurant solidaire à la Maison engagée et solidaire de l’alimentation. Dans le 8ᵉ arrondissement de Lyon, ce restaurant propose une formule entrée+plat+dessert à partir d’invendus récupérés. Cette initiative s’adapte aux ressources des personnes pour lutter contre la précarité grandissante.