Le vrai boom des Halles gourmandes : L’exemple Biltoki

La société Biltoki développe des halles alimentaires dans toute la France. Alors qu’elle vient d’en ouvrir une à Issy-les-Moulineaux, nous y sommes allés pour parler avec ceux qui la font vivre.

Podcast

Les halles gourmandes : acheter, manger, partager – Partie 1

1 - Les halles gourmandes : acheter, manger, partager – Partie 1

11:45

Les halles gourmandes : acheter, manger, partager – Partie 2

2 - Les halles gourmandes : acheter, manger, partager – Partie 2

15:38

Les halles gourmandes : acheter, manger, partager – Partie 3

3 - Les halles gourmandes : acheter, manger, partager – Partie 3

10:53

Un phénomène gourmand se développe en France depuis une petite dizaine d’années, ce sont les nouvelles halles gourmandes. Peut-être à l’attention d’un public plus âgé que les fameux « food court », arrivés sensiblement en même temps, plusieurs communes ont pris le parti de les développer.

Le plus souvent, c’est un nouveau lieu qui vient souvent prendre vie sur les traces d’un ancien, en réhabilitation, et qui va mélanger différents artisans, aussi bien boulanger, maraîcher, boucher, que chef de restaurants bistronomiques et autre de street food. Un lieu pour toutes les gourmandises et pour tous les gourmands… 

Quelques sociétés en gèrent. Biltoki, c’est une aventure qui a démarré en 2015 avec l’ouverture de la première Halle à Anglet, à quelques kilomètres de Biarritz. 

En effet, depuis, il y en a sept autres qui se sont ouvertes (Bordeaux, Talence, Saint-Étienne, Toulon, Lille, Rouen). Une devrait bientôt ouvrir début 2023, et six autres sont en développement. Toutes sont à la fois autonomes et interdépendantes. Les maîtres mots des quatre créateurs sont « acheter, manger, partager »

Nous avons profité de l’installation de ces nouvelles halles gourmandes proche de nos studios d’Issy-les-Moulineaux pour aller à la rencontre de celles-ci et de sept de ces artisans : Michaël Méziane (Côté Cuisine), Élodie Benzerti (Pizza Rosso), Anthony Despaux (Anto’jao), Bryan Fineau (Persillé), Stéphane Anquetil (Maison Maréchal) et la pâtisserie Nina Metayer.

Un Miam in France a écouter comme une abeille butine des fleurs, en allant de stand en stand…