Huiles essentielles : le bois de hô, l’antibactérienne

Cette huile est issue d’un arbre appelé bois de Shiu, ou laurier de Chine. Sa culture, lente et précise, a été tellement intense que l’arbre a menacé d’être en voie extinction.

Podcast

Huiles essentielles : le bois de hô, l’antibactérienne

1 - Huiles essentielles : le bois de hô, l’antibactérienne

02:02

La culture du Bois de Hô

2 - La culture du Bois de Hô

04:05

Bien utiliser l’huile essentielle de Bois de Hô

3 - Bien utiliser l’huile essentielle de Bois de Hô

04:06

Son nom botanique :  Cinnamomum camphora

L’une des particularités de cet arbre est de produire des huiles essentielles différentes selon l’endroit où il prend racine. C’est ainsi qu’au Viêt Nam il produira du camphrier, à Madagascar du ravintsara et en Chine du bois de hô.

Une fois distillée, elle est composée de 98 à 99% par une seule et même substance : le linalol. Ce phénomène de substance presque unique n’est pas courant dans la composition des huiles essentielles. Son utilisation est courante dans les cosmétiques pour ses propriétés régénératrices tissulaires ou encore cicatrisantes. Parfois mal considérée par les applications de notation en raison de son aspect allergène. A la fois antibactérienne et antifongique, elle dispose également d’un petit pouvoir anesthésiant local, qui peut rendre service dans le cadre de certains boutons infectieux. Enfin dernier aspect intéressant, c’est une bonne alliée de la diffusion du soit juste avant le coucher. Comme toutes ses consœurs elle reste à utiliser avec précautions notamment à cause de sa photosensibilité.

Le top 5 des huiles essentielles anti-stress.