L’amitié tiendrait en partie à un détail insolite : l’odeur

D’après une récente étude, les individus qui partagent une forte amitié auraient un point commun : leur odeur corporelle. Alors, suffit-il d’avoir la même odeur pour être amis ?

Podcast

L’amitié tiendrait en partie à un détail insolite : l’odeur

1 - L’amitié tiendrait en partie à un détail insolite : l’odeur

02:05

L’odorat de l’homme est finalement très développé

2 - L’odorat de l’homme est finalement très développé

04:15

Le rôle essentiel de l’odorat dans les interactions sociales

3 - Le rôle essentiel de l’odorat dans les interactions sociales

04:16

Une récente étude publiée dans la revue “Science Advance” a créé la surprise. Selon les recherches de scientifiques de l’Institut Weizmann des sciences, en Israël, les individus qui partagent une forte amitié pourraient présenter un point commun pour le moins étonnant : leur odeur corporelle.

Et cette odeur, nous pourrions la détecter dès les premières secondes en présence de nos congénères. Ce qui se passerait, serait ensuite, un « coup de foudre amical », d’après la chercheuse Camille Ferdenzi.

L’odorat, très impliqué dans les relations sociales

Nous aurions donc, comme les animaux, un sens développé de l’odorat inconscient, qui permettrait de reconnaître les odeurs corporelles des autres individus et partagerions des composés de molécules d’odeur semblables, si l’on est amis. 

Camille Ferdenzi est chercheuse neurosciences au CNRS, elle travaille également sur l’odorat et les relations sociales. Celui-ci serait beaucoup plus impliqué dans les relations humaines que l’on ne le pensait auparavant. Nous n’en sommes qu’au début de découvertes concernant notre sens de l’odorat. Ce sens serait finalement beaucoup plus développé que ce qu’on pouvait le soupçonner.

L’homme serait donc bel est bien un « animal » à l’odorat puissant, mais n’en aurait pas vraiment conscience.