La Course du Cœur, un événement pour sensibiliser au don d’organes

Ce défi sportif et solidaire, créé par l’association Trans Forme, a lieu du 20 au 24 mars. Plus de 200 coureurs, dont des personnes greffées, vont parcourir à cette occasion 800 km entre Paris et Bourg-Saint-Maurice, en Savoie.

Réécouter en podcast

Dons d’organes : Trans Forme implique les entreprises dans sa cause

Dons d’organes : Trans Forme implique les entreprises dans sa cause

02:18

Dons d’organes : Trans Forme organise différents événements sportifs

Dons d’organes : Trans Forme organise différents événements sportifs

04:16

Trans Forme sensibilise aux dons d’organes avec la Course du Cœur

Trans Forme sensibilise aux dons d’organes avec la Course du Cœur

08:19

Courir pour sensibiliser aux don d’organe. Depuis 36 ans Trans Forme, l’Association Fédérative Française des Sportifs Transplantés et Dialysés, organise la Course du Cœur. La prochaine édition a lieu du 20 au 24 mars. Quatre jours et quatre nuits pour parcourir près de 800 km entre Paris et la station de ski les Arcs, à Bourg-Saint-Maurice, en Savoie.

Sur la ligne de départ : une équipe d’une quinzaine de coureurs greffés et plus de 200 coureurs salariés de grandes entreprises et institutions telles que la Banque de France, Renault, le CHU de Rouen…

Informer

À l’origine de ce défi sportif et solidaire, Olivier Coustère, qui est aussi le créateur de l’association Trans Forme. Transplanté des reins à trois reprises, il explique que le « but de cette course, qui passe dans les terroirs, est de parler du don d’organes On est là pour susciter la discussion en famille et ainsi faire connaître sa position auprès de son entourage. Car ce qui nous inquiète, c’est qu’il y a une augmentation du taux d’opposition au don d’organe exprimé par les familles des défunts ». Plusieurs raisons expliquent cela selon lui. Tout d’abord, il y a le manque d’information sur ce sujet et sur les désirs du défunt sur le don d’organe. Puis, il y a l’idée que c’est un geste qui n’est pas compatible avec les convictions religieuses et le repli sur soi, entre autres.

L’objectif de la Course du Cœur est donc d’informer sur ce qu’implique le don d’organe et de lutter contre les a priori. « Surtout que les personnes fassent leur choix en connaissance de cause, explique Olivier Coustère. Et bien sûr, jamais, on ne jugera une personne qui refuse de faire un don. Mais notre travail, au quotidien, c’est d’essayer de promouvoir le don d’organe et de faire passer ce message. » L’an dernier, 5 634 personnes sur liste d’attente ont pu bénéficier d’une greffe. Soit une progression de 2,5% par rapport à l’année précédente.

Ce contenu audio a été diffusé le 18 mars 2024 sur AirZen Radio. Maintenant disponible en podcast sur airzen.fr, notre application et toutes les plateformes de streaming.

Par Jennifer Biabatantou

Journaliste

Agence de communication Perpignan