Jeûner et randonner, une pause bénéfique pour le corps et l’esprit

La Fédération francophone de jeûne et randonnée propose des stages spécialisés. L’activité physique va aider le processus du jeûne à se mettre en place.

Podcast

Un nouveau regard sur l’alimentation

1 - Un nouveau regard sur l’alimentation

02:04

Faire une pause pour le corps et l’esprit

2 - Faire une pause pour le corps et l’esprit

04:03

Jeûner et randonner pour rester en bonne santé

3 - Jeûner et randonner pour rester en bonne santé

07:59

Il y a 17 ans, Sophie Rousset découvrait un des premiers articles sur le jeûne. Elle a testé cette nouvelle pratique pour rester en bonne santé et s’est découvert une nouvelle passion. Cette première expérience a changé son rapport à la nourriture. Elle s’est mise à jeûner pour éclaircir son esprit et a décidé de changer de métier. Elle a ainsi ouvert le Jeûne de la Cascade, un centre dans l’Ain, qui lie aussi bien la pratique du jeûne que celle de la randonnée.

Aujourd’hui, Sophie fait partie de la Fédération francophone de jeûne et randonnée, un réseau regroupant plus de 200 centres certifiés. Chacun des centres propose un jeûne de type Buchinger, à base de jus de fruits, de bouillons de légumes et de tisanes pendant cinq jours. Cette pause alimentaire s’accompagne d’une activité physique régulière comme la randonnée.

Le jeûne, un nettoyage du corps

Selon Sophie, le jeûne a de nombreux bienfaits pour le corps et l’esprit. Elle le voit comme un grand nettoyage dans notre corps. Le gras stocké dans nos réserves va être utilisé et les jeûneurs produisent des hormones du bonheur. Sophie affirme que cette pratique apporte sérénité et met de bonne humeur. La pratique d’une activité physique légère s’inscrit aussi dans cette démarche de bien-être. La randonnée va optimiser l’efficacité du jeûne et faire circuler les fluides. Il n’y a pas de sensation de faim, ni de fatigue, mais il faut être en bonne santé pour jeûner.

Dans le centre Le Jeûne de la Cascade, Sophie propose la randonnée le matin et l’après-midi, des thérapeutes viennent prodiguer des soins. Le soir, l’organisatrice anime un temps de méditation et une soirée à thème. Sophie préconise quand même de commencer à jeûner avec des professionnels et en toute sécurité.