Gironde : un atelier Peps Eurêka pour entretenir sa mémoire

Ils sont destinés aux plus de 55 ans et sont gratuits. Ce sont des animateurs de l’Asept, l’Association santé, éducation et prévention sur les territoires, qui les animent.

Podcast

Les différentes techniques pour entretenir sa mémoire

1 - Les différentes techniques pour entretenir sa mémoire

02:21

L’intérêt des ateliers mémoire Peps Eurêka

2 - L’intérêt des ateliers mémoire Peps Eurêka

04:32

Un atelier mémoire Peps Eurêka animé par l’Asept

3 - Un atelier mémoire Peps Eurêka animé par l’Asept

08:28

Nombreux sont les ateliers autour de la prévention santé des seniors organisés par la Carsat Gironde, une caisse de retraite : l’accès au numérique, équilibre, prévention des accidents domestiques, forme et bien-être, nutrition mais aussi sur la mémoire, appelé Peps Eurêka.

Ces séances gratuites, axées sur le bien vieillir, s’effectuent en petits groupes et durent entre une heure et une heure et demie. Ce sont les membres de l’Asept, l’Association santé, éducation et prévention sur les territoires, qui les animent tout au long de l’année.

Partout en France

En ce qui concerne « les ateliers sur la mémoire, on propose un cycle complet de 10 séances qui permet aux personnes de stimuler leur fonction cognitive, leur mémoire, en pratiquant des jeux”, explique Pascale de Rouck, coordinatrice Gironde de l’Asept.

Le programme complet a été conçu par Jocelyne de Rotrou, neuropsychologue, à la demande de la caisse de retraite la MSA. L’Asept est alors dépositaire de cet outil pour le pratiquer dans tout le territoire national.

L’importance d’entretenir sa mémoire

« On va travailler sur des situations de la vie quotidienne. L’idée n’est pas de leur faire apprendre un poème, dit en riant Pascale de Rouck, mais plutôt de leur donner des outils pour se repérer dans une nouvelle ville, retenir le nom d’un nouvel élu ou se rappeler où on a posé ses clefs. »

Pour les séniors à la retraite, il est important d’entretenir sa mémoire parce qu’à ce moment-là, « on ne fait plus l’effort, on ne sait plus faire parce que le cerveau n’est plus aussi sollicité que quand on est actif. Donc, lors de ces ateliers sur la mémoire, on va leur donner des techniques de mémorisation pour le quotidien, » explique coordinatrice Gironde de l’Asept.